Il inaugure le musée de la Shoah: Mohamed XI au service du sionisme

0
499
Mohamed VI
Mohamed VI à la solde du sionisme

Le souverain marocain, Mohamed VI, en compagnie de responsables marocains a ouvert ce lundi le Mémorial de la Shoah, dans la ville atlantique marocaine Es-Saouira, suite à une initiative orchestrée par le fort controversé et ancien Conseiller de Hassan II, André Azoulay.

André Azoulay, le concepteur

L’initiative, intervient selon Azoulay, dans le cadre de la cohabitation entre musulmans et juifs, et raffermissement des relations entre le régime chérifien et l’entité sioniste. Cette inauguration intervient quelques jours avant la tenue du forum mondial sur l’Holocauste prévu dans quelques jours, à El Qods occupé, dont Mohamed VI est supposé être le Président de son Comité, et intervient aussi après le discours scandaleux de Benjamin Netanyahou, du 13 janvier 2020, où il appellera sans retenue à combattre l’Islam et non les musulmans.

Retour sur le Mémorial de l’Holocauste

Par ailleurs, il faut rappeler que les marocains avaient été surpris de voir l’étrange édification d’un mémorial de l’holocauste, l’année écoulée, à Marrakech, ville située au Sud du Maroc. Il s’agissait des stèles identiques au Mémorial de Berlin, un arc-en-ciel LGBT, peint au sol. Un édifice évoquant Le Seigneur des anneaux, drapé par l’emblème européen, faisant référence à la politique migratoire européenne, dans le sillage de la rencontre de Marrakech, regroupant des ONG, qui faisaient du dossier des migrants, un fonds de commerce politique pour exercer des pressions sur des pays, comme l’Algérie, la Tunisie, le Maroc et la Libye, au profit des desseins sionistes. Les autorités marocaines ont été contraintes ensuite de démolir l’édifice, dont le concepteur est l’allemand établi au Maroc Olivier Bienkowski, président de l’ONG » aintiraciste et de défense des droits humains », suite à cette grande mobilisation du peuple marocain, dénonçant la normalisation avec l’entité sioniste. Interviewé par le média sioniste Jerusalem Post, Olivier Bienkowski, indiquerait qu’il était un allemand aux racines polonaises, issu d’un milieu franc-maçon, qui aspirait à construire un Mémorial similaire à celui de Yad Yashem d’El Qods occupé

PARTAGER