L‘apport de la Télémédecine dans les situations de crises épidémiques

0
262
Lélémédecine
L'apport de la télémédecine dans les crises d'épidémies

L’utilisation de la Télémédecine en cas d’épidémies telles que celle du coronavirus 2019-nCov est d‘un secours primordial dans le triage et la prise en charge des malades atteints par le virus sans qu‘ils aient à se déplacer aux urgences et être ainsi une source d’infection pour d‘autres patients présents aux urgences ou des personnes saines lors de leur déplacement au centre de soins.

Quelles dispositions pratiques peut-on mettre en place:

  1. Un numéro vert dédié qui va jouer à la fois le rôle d’information et de triage des malades potentiels.
  2. Le Concept: Situation de crise dans le cas d‘une pandémie à virus type Coronavirus 2019-nCov.
  3. En appelant le numéro vert le patient choisit la langue : 1  pour l’Arabe  2.pour Tamazigh  3. Français.  Une fois la langue choisie la Premiere question est avez-vous de la fièvre ou des frissons , si oui appuyez sur 1 et si non appuyez sur 2 .Si la réponse est : Non fin du triage par  un rappel sur les règles d’hygiène et la communication se termine. A la réponse oui automatiquement vient la question suivante  : Avez-vous de la toux ou des difficultés à respirer.  Si oui appuyez sur 1 et si non appuyez sur 2 . .
    1. Réponse : Non fin du triage par un rappel sur les règles d’hygiène et la communication se termine.

    Si la réponse est oui : la question suivante est :  Avez-vous voyagé dans les 2 dernières semaines en dehors de L’Algerie :  si oui appuyez sur la touche 1 si non appuyez sur la touche 2 .

    1. Réponse : Non fin du triage par un rappel sur les règles d’hygiène et la communication se termine.

    Si la réponse est oui : le patient est mis directement en contact avec le personnel médical formé à cet effet pour délivrer une téléconsultation complète. Si la teleconsultation exclut une infection à coronavirus le patient est dirigé vers son médecin traitant. Sinon il est pris en charge par les services compétents d‘infectiologie de sa Wilaya .

PARTAGER