Peter Schmid: Le Ballistol m’a aidé à diminuer les amputations en Suisse

3
730
Livre de Peter schmid sur la chirurgie vasculaire
Livre de Peter schmid sur la chirurgie vasculaire

Peter Schmid est un chirurgien vasculaire suisse connu dans le monde de la santé, non seulement, en terre helvétique, mais dans les quatre coins du monde. Il a à son actif, non seulement des interventions chirurgicales réussies, mais aussi des actions humanitaires dans plusieurs à haut risque sécuritaire

Algérietouteheure :Pourriez-vous vous présenter à nos lectrices et lecteurs?

Peter Schmid : J’ai commencé en 1980: 100% des cas de chirurgie vasculaire ouverte conventionnelle. J’ai terminé mon poste à l’Université de Zürich et mon cabinet privé à fin 2015: à cette époque j’ai soigné 85% des cas avec la chirurgie endovasculaire presque toujours sous anesthésie locale et par accès percutané. Les exceptions sont les accès pour la dialyse et l’endartériectomie des carotides; ce sont les 15% restant où j’ai encore dû ouvrir

ATH :      Le domaine de la chirurgie vasculaire connaît aujourd’hui d’importantes évolutions liées au développement de nouvelles techniques interventionnelles, Qu‘en pensez-vous?

Peter Schmid : Chirurgie endovasculaire: moins d’amputations, moins de risques pour le patient, durée de l’hospitalisation diminuée, coûts réduits même avec les frais énormes pour le matériel

ATH :    Vous êtes l‘un des spécialistes ayant développé et amélioré des interventions par voie endovasculaire, pouvez- vous nous éclairer sur l‘avantage de ces techniques interventionnelles?

Peter Schmid : Le Ballistol m’a aidé à diminuer les amputations en Suisse; pourquoi ne pas l’utiliser en Algérie ?

ATH :      Votre livre sur le Ballistol renferme des expériences intéressantes en particulier sur vos actions humanitaires en tant que médecin au Soudan et en Irak, Quel est votre ressenti dans la participation d‘avoir par votre action aider à sauver des vies humaines?

Peter Schmid :Ma sœur était née sourde – muette et elle était gravement handicapée. J’ai voulu aider alors j’ai étudié la médecine. Je n’ai pas pu aider ma sœur, mais j’ai aidé mes patients.

ATH :      Vous êtes l’auteur de plusieurs publications dans votre domaine de la chirurgie vasculaire, pourriez-vous nous dire quelques mots à ce sujet?

Peter Schmid :Je n’ai pas beaucoup publié. J’ai écrit un livre concernant la nutrition parentérale en 1990.

3 Commentaires