«Développement de l’industrie militaire et ses retombées» thème d’un colloque à Alger

1
671
industrie militaire
Le défi de l'industrie militaire

Dans le cadre de la concrétisation des activités scientifiques pour l’année 2019-2020, l’Institut Militaire de Documentation, d’Evaluation et de Prospective du Ministère de la Défense Nationale a organisé, ce mardi 25 février 2020 au niveau du Cercle National de l’Armée de Béni Messous, un colloque sous le thème : «Développement de l’industrie militaire et ses retombées».

L’inauguration des travaux de ce colloque a  été présidée par le Général-Major Akroum Ali, Chef du Département Organisation et Logistique de l’Etat-major de l’Armée Nationale Populaire, en présence de cadres de l’ANP, de chercheurs universitaires, de représentants de différentes structures de formation relevant du Ministère de la Défense Nationale ainsi que des Attachés Militaires Accrédités à Alger.

Il est à signaler que ce colloque a pour objectif de mettre la lumière sur l’importance qu’accorde le Haut Commandement de l’ANP au développement de l’industrie militaire à travers notamment la maitrise de technologies de pointe, la maintenance des systèmes d’armes et de la conception, la production et le développement des équipements et matériels nécessaires pour assurer la disponibilité opérationnelle de nos Forces Armées.

SourceMDN
PARTAGER

1 COMMENTAIRE

  1. Il est tout à fait clair , que les agresseurs géopolitique ne veulent pas voir l’armée algérienne se reconstruire et se charge des activités de développements pour lesquelles les organisations civiles ne sont pas du tout compétentes ou quelles ne pourraient accomplir à court terme. ça a toujours été une évidence.
    Cette réponse ouverte, de la part d’un haut responsable de l’Etat-Major de l’ANP, de la trempe du Général-Major Akroum Ali, Chef du Département Organisation et Logistique, pourrait éclaircir cet énigme à l’opinion publique algérienne sur les enjeux et la pertinence d’une telle perspective sur la vie politique Algérienne . Elle explique bien l’hyper-activité qui règne dans l’institution militaire et sur la scène politique nationale aujourd”hui.