Le coronavirus et le mensonge français

1
820
Des mesures drastiques s'imposent

 

Les médias français de la Mainstream viennent de diffuser il y a si peu de temps, que la chloroquine, pourrait être efficace pour le traitement du coronavirus.

Selon certains experts, les français essaient de se mettre au -devant de la scène pour rassurer leur population, certes il y a eu des cas qui ont reçu la chloroquine en Chine mais on ne peut pas avancer que ce médicament pourrait venir à bout de cette pandémie qui menace la planète. Sur 85000 cas infectés en Chine, on a enregistré 2000 morts et 83000 personnes sont guéries de manière spontanée grâce á leur défense immunitaire.

Prétendre qu’un rapport établi au Nigéria avait affirmé que la chloroquine, un médicament antipaludique, a guéri 12 552 nouveaux patients atteints de coronavirus, est quasiment faux .Le  centre national chinois pour le développement des biotechnologies a confirmé que le médicament avait «un certain effet curatif sur le nouveau coronavirus», mais n’a pas affirmé  qu’il avait guéri 12 552 patients. Le médicament n’a été utilisé que dans des essais cliniques avec «plus de 100 patients». La France, rappelons-le avait enregistré ce mercredi 26 février 2020,son premier décès à cause du coronavirus

 

PARTAGER

1 COMMENTAIRE

  1. Il semble que la course à l’échalote soit engagée en France sur les possibles traitements du Coronavirus CoVid19 .
    La compétition est rude, le premier à avoir annoncé un traitement efficace contre le Coronavirus est le CHU de Bordeaux avec un antiviral connu le « Remdesivir » puis le lendemain c‘est au tour du CHU de Marseille d‘annoncer la „Chloroquine „ un ancien antipaludéen .
    L’annonce a été accompagnée avec une affirmation non dénuée de retenue qui était la suivante:“Ne pas donner la chloroquine dans le traitement du Coronavirus est une faute médicale „.
    Alors pourquoi il a eu un décès le 26.02 ?
    Ces médicaments ont d’énormes effets secondaires qu‘il faut s’abstenir de les prescrire en l’état actuel de nos connaissances.