Notes sur le mode de transmission du coronavirus CoVid19

0
568
OMS
Coronavirus: Le dépistage massif, serait le plus approprié

Il faut distinguer la transmission directe Inter humaine de celle indirecte par des objets et des surfaces contaminés

La transmission Inter humaine la plus importante ,dans 80% des cas, est l’éternuement qui déclenche ce que les anglais appelle le phénomène « Airborne « qui se traduit par la dissémination de centaines de micro-gouttelettes contenant les virus qui vont à leur tour contaminer plusieurs personnes, en particulier lors de rassemblement de masse .
La transmission indirecte a lieu suite á un contact avec des objets ou surfaces contaminés. Ensuite par le toucher vers les yeux , le nez ou la bouche la contamination se fait ainsi instantanément. C’est pour cela que la désinfection minutieuse des objets et surfaces reste primordiale pour éviter la transmission du virus.
La revue «  The Journal of Hospital infection « à calculė le temps de survie maximale des coronavirus sur des objets ou des surfaces non désinfectées.
La survie du coronavirus est dépendante de la température ambiante, plus elle est basse , plus le virus est résistant. En effet plus la température augmente plus la liaison du virus avec la cellule hôte ( le patient ) est inhibée. C’est ce phénomène qui empêche les épidémies virales , type coronavirus, de s’étendre au printemps.

Quelques exemples de surfaces et d’objets a une température ambiante de 20 degrés :

  • Le verre : La survie du coronavirus peut aller jusqu’á 5 jours. L’objet le plus souvent incriminé est un verre d’eau.
  • Le bois : La survie du coronavirus peut aller jusqu’á 4 jours. Les objets les plus souvent incriminés sont le crayon ou la table en bois.
  • Le papier : La survie du coronavirus peut aller jusqu’á 5 jours. L’objet le plus souvent incriminé est le papier á lettres ( courrier).
  • Le plastique : La survie du coronavirus se situe entre 6 á 9 jours . Les objets le plus souvent incriminés sont la bouteille en plastique et le clavier d’ordinateur.
  • Le tissu : La survie du coronavirus est de 2 jours. L’objet le plus souvent incriminé est la blouse de l’écolier.
  • Le Latex : La survie du coronavirus est de 8 heures . L’objet le plus souvent incriminé est le gant du chirurgien.
  • L’acier : La survie du coronavirus peut aller jusqu’à 5 jours.Les objets les plus souvent incriminés sont les ustensiles de cuisine et les poignées de porte.

Comment les désinfectants attaquent les virus?

Des études menées á l’EPFL ( Lausanne -Suisse) menées par la chimiste Tamar Kohn , chercheuse au laboratoire de chimie environnementale, et son équipe ont pu démontré que les désinfectants n’agissaient pas tous de la même manière.
En effet ils agissent soit directement sur Le génome (matériel génétique du génome) l’empêchant de se répliquer .
Soit sur la capside ( capsule qui renferme le génome) en la fracturant, ce qui l’empêche de pénétrer la cellule hôte ( le patient).
SourceDocteur Boudemagh
PARTAGER