Kamel Beldjoud désavoue le wali de Mostaganem

0
305
Le romantisme politique préjudiciable à l'Etat

Le département ministériel de l’Intérieur et des collectivités locales, dirigé par Kamel Beldjoud a réagi ce samedi, via un communiqué rendu public, en recadrant le wali de Mostaganem, auteur d’un dérapage condamnable à l’égard de deux citoyens.

“Le ministre de l’Intérieur souligne son refus et sa désapprobation totale de toute attitude susceptible d’attenter à la dignité du citoyen émanant des agents de l’Etat qui sont commis pour être à son service et à veiller sur ses affaires, et cela conformément au programme et aux instructions duprésident de la République, Abdelmadjid Tebboune”, a indiqué un communiqué du ministère de l’Intérieur.

Le communiqué ajoute en substance que “le renforcement des passerelles de confiance entre le citoyen et l’Etat exige des responsables et des cadres locaux le respect mutuel et la sagesse”.

Pour rappel, le comportement irresponsable du wali de Mostaganem, à l’égard de deux citoyens, une femme et un homme, lors de sa sortie dans la commune de Sirat, a suscité l’indignation sur les réseaux sociaux . Un comportement, devenu une moeurs politique au temps du règne de l’Etat profond et d’El Isaba, où certains ministres et walis humilient leurs subalternes ou citoyens devant les caméras des médias, pour montrer “leurs pouvoirs” qui n’ont rien à comparer avec leurs compétences.

PARTAGER