Les dossiers de Khelil, Temmar, Houda Feraoun, Tamazirt et Rahiel , devant la Cour Suprême

0
537
cour-supreme-
Plusieurs ministres convoqués par la Cour Suprême

Le parquet d’Alger a transmis ce mercredi 10 mars 2020 à la cour suprême les dossiers de Chakib Khelil, Abdelhamid Temmar, Imane Houda Feraoun, Mustapha Rahiel et Djamila Tamazirt, soupçonnés de corruption, après s’être déclaré incompétent, s’agissant de personnes jouissant « du privilège de juridiction », indique l’ENTV.

« Dans le cadre du traitement des affaires de corruption, des dossiers ont été transmis à la Cour suprême, après que la Cour d’Alger s’est déclarée incompétente en la matière, dès qu’il s’agit de personnes bénéficiant du privilège de juridiction », souligne l’ENTV, citant un  communiqué du ministère de la Justice.

Il s’agit en tout de six affaires dans lesquelles d’anciens ministres des différents gouvernements de Bouteflika et leurs collaborateurs sont directement impliqués, selon la même source.

La première affaire dite « SNC Lavalin » et les accusés sont Chakib Khelil, ex ministre de l’Energie et Nouredine Bouterfa, au moment où il exerçait en tant que DG de la Sonelgaz.

La deuxième affaire dénommée « BATIGEC » concerne Abdelmadjid Temmar en tant que principal accusé au moment où il était ministre de la Participation et de la Promotion de l’Investissement et Mohamed Benmeradi, alors directeur général du Domaine national.

La troisième affaire, concerne l’entreprise BRC, le principal accusé est Chakib Khelil en tant que ministre de l’Energie et ses collaborateurs.

La cinquième affaire dite Hocine Metidji Mansour et dans laquelle sont accusés, Abdelmalek Sellal et Mustapha Rahiel, ancien ministre et ancien directeur de cabinet du Premier ministre.

La sixième affaire concerne « Algérie Télécom » dont l’accusée principale, selon le communiqué, est Imane Houda Feraoun, ancienne ministre de la Poste et des Technologie de la Communication.

SourceENTV
PARTAGER