Chiali : « Les Algériens bloqués à l’aéroport de Casablanca ,rapatriés samedi ou dimanche »

Retour imminent des passagers algériens bloqués à Casablanca

Les Algériens bloqués à l’aéroport de Casablanca au Royaume du Maroc seront rapatriés samedi ou dimanche vers l’Algérie, a affirmé samedi à Alger le ministre des Travaux publics et des Transports, Farouk Chiali.

Dans une déclaration à la presse en marge d’une visite au siège de l’Entreprise de transport urbain et suburbain d’Alger (ETUSA), le ministre a indiqué que « l’ambassade d’Algérie au Maroc a été chargée d’arrêter la liste des Algériens désirant retourner au pays », relevant que ces ressortissants algériens seront transportés directement vers Alger ou après escale à Tunis.

Le ministère des Travaux publics et des Transports a coordonné avec le ministère des Affaires étrangères et la direction d’Air Algérie pour prendre les mesures nécessaires à l’effet de rapatrier les Algériens établis au Maroc.

Les gouvernements algérien et marocain ont décidé, jeudi soir, de suspendre temporairement leurs liaisons aériennes comme mesure « préventive » contre la propagation du nouveau coronavirus.

Le Maroc a enregistré à ce jour 8 cas de coronavirus confirmés. Pour sa part, l’Algérie a enregistré 37 cas de coronavirus et 3 décès.

Par ailleurs, M. Chiali a fait savoir que toutes les mesures préventives pour faire face à la pandémie de Coronavirus avaient été prise, et ce à travers « la suspension à titre provisoire de certains vols vers l’Espagne et l’Italie, outre la réduction à hauteur de 50% des vols à destination de France ».

Rappelant que les mêmes dispositions ont été prises pour les liaisons maritimes, le ministre a rassuré que son secteur était en contact avec les compagnies de navigation maritime pour le rapatriement des algériens bloqués à l’étranger.

Les mesures de suspension des liaisons aériennes et maritimes prendront fin début avril prochain, a-t-il fait savoir.

Evoquant les voyages entre l’Algérie et la Chine, le premier responsable du secteur a assuré qu’il « n’y a pas de vols entre les deux pays faute de voyageurs à l’aller comme au retour ».

Rappelant que toutes les mesures préventives ont été prises au niveau des aéroports afin d’éviter la propagation du Coronavirus en Algérie, le ministre a cité l’exemple de l’aéroport d’Annaba qui a été doté de tous les équipements médicaux permettant la mise en quarantaine des voyageurs suspectés d’être atteints du coronavirus.