Docteur Boudemagh:Quelles Stratégies pour endiguer l’épidémie de Coronavirus en Algérie

Le Docteur Boudemagh met en garde contre la manipulation

L’expérience de la propagation de l’épidémie du Coronavirus dans les premiers pays atteints montre qu’il faut agir en amont et en aval de l’épidémie de manière synchrone.

En amont :
1. Les tests

Pour connaître le nombre de personnes infectées par COVID-19.
Pour le savoir, il est nécessaire de disposer de tests étendus.

L’Allemagne qui a généralisé ces tests a le plus faible taux de mortalité comparé à la France, l’Italie et l’Espagne.

Le dépistage est crucial car il permet à la personne infectée d’éviter d’infecter les autres et de recevoir rapidement les soins dont elle a besoin.
Il est crucial pour nous tous de comprendre la prévalence de l’infection,  de comprendre comment elle évolue et de nous permettre ainsi  de prendre des décisions fondées sur des preuves et entamer pour des mesures appropriées  qui ralentissent la propagation de l’infection.

2. Arrêt des liaisons aériennes,maritimes avec la France , l’Espagne et L’Italie.
Pourquoi?
Si on étudie le doublage des cas on s’aperçoit qu’il se situe à 4 jours entre le 12 mars et le 15 mars on est passé de 20 cas à 48 cas en Algérie  !
Tous ces pays ci-dessous on doublait le nombre de cas en 4 jours comme en Algérie du 12-15 mars.

France : 4469 cas au total +829cas en 4 jours

Italie :  21.157 cas au total +3497 cas en 4 jours

Espagne : 5753 cas au total +1522 cas en 4 jours.

Nous avons ainsi la même projection que les pays européens qui nous entourent au Nord de la Méditerranée.

3. Interdiction des manifestations sportives, culturelles et socio-politiques.

4. Confinement précoce de tout épicentre présentant un minimum de 100 cas avérés.

En aval:

1. Libération de lits de réanimation et stockage de matériel de ventilation respiratoire.

2. Réquisition de médecins retraités pour être prêts à toute augmentation de cas.

Conclusion : Ces stratégies permettent d’atteindre un pic plus bas de l’épidémie ce qui  permet à notre système de santé de fournir des soins à plus de personnes.