La fermeture des marchés hebdomadaires reste à l’appréciation des walis

La fermeture des marchés hebdomadaires reste à l'appréciation des walis

Le ministère du Commerce a affirmé que la fermeture des marchés hebdomadaires demeurait à l’appréciation des walis de la République en fonction de l’évolution de la situation sanitaire de chaque wilaya, qui sera déterminée par les cellules de veille installées au niveau des wilayas, a indiqué lundi à l’APS le chargé de communication au ministère, Samir Meftah.

Selon le même responsable, les services du commerce seront chargés de l’exécution des décisions émanant des walis de la République en ce qui concerne les marchés hebdomadaires et de proximité dont la fermeture reste à leur estimation.Par ailleurs, M. Meftah a affirmé qu’aucune décision n’avait été prise vis-à-vis des marchés de gros dont les portes resteront ouvertes, ajoutant que les commerçants sont tenus à respecter les mesures d’hygiène.

Il a affirmé, en outre, que les dispositions à prendre restaient à l’estimation des walis selon la situation de chaque wilaya et ce, en coordination avec les services de sécurité et de santé et les cellules de veille mises en place au niveau local.

Pour rappel, certaines communes avaient procédé à la fermeture graduelle de quelques marchés hebdomadaires et à la lutte contre les marchands ambulants dans le but de renforcer la prévention contre le Coronavirus et de préserver, ainsi, la santé publique.

Lundi,le marché hebdomadaire de la commune de Aïn Sefra (Nâama) avait été fermé provisoirement dans le cadre des mesures de prévention contre la propagation du Coronavirus, selon président de l’APC, Kandoussi Belkacem.

Aussi, le marché hebdomadaire de la commune d’El Hadaik (sud de Skikda) sera fermé à partir de samedi prochain, avait annoncé le président de l’APC, Mohamed Salah Ghamit. Le marché hebdomadaire de Tamalous (Ouest de Skikda) avait été également fermé samedi dernier. A rappeler que le ministre du Commerce Kamel Rezig a ordonné lundi la fermeture des espaces de loisirs au centre commercial Ardis à Alger donnant des orientations aux travailleurs pour prendre toutes les mesures préventives (les désinfectants et le port de gants, etc…) et respecter la distanciation entre les citoyens.

Par ailleurs l’entreprise des centres commerciaux algériens a annoncé dans un communiqué la fermeture du centre commercial Bab Ezzouar à Alger à partir de lundi à 20:00 jusqu’à nouvel ordre, ainsi que le centre commercial El Sania relevant de l’entreprise à Oran.

Le ministre a indiqué que toutes les marchandises et les produits de large consommation sont disponibles sur les marchés et les espaces commerciaux et que les stocks contiennent des quantités suffisantes pour approvisionner les marchés jusqu’à la fin de l’année, écartant la possibilité deperturbation dans l’approvisionnement suite à la propagation du Coronavirus.

Le ministre a appelé les citoyens à rationnaliser leur consommation et à ne pas se ruer sur les marchés, car cela peut conduire à la hausse des prix.

En outre, M. Rezig a appelé les citoyens au respect des règles d’hygiène afin d’éviter toute contamination, saluant le rôle majeur des acteurs pharmaceutiques dans la sensibilisation et la prévention contre la propagation du Coronavirus.