Coronavirus: Buzyn enfonce Macron

 

Les révélations faites par l’ancienne ministre française de la Santé, Agnès Buzyn  , au journal français Le Monde, enfonce davantage le locataire du Palais de l’Elysée, et devront minimiser ses chances d’être reconduit dans la prochaine présidentielle française. L’ancienne ministre de la Santé d’Emmanuel Macron, affiirme qu’elle avait pris connaissance du danger du Coronavirus, la fin du mois de décembre 2019,en écrivant au Directeur Général de la Santé, puis un autre courrier au Président Macron, le 11 janvier 2020, puis un autre courrier la fin janvier pour signifier l’impossibilité de tenir des élections municipales. L’ancienne ministre, choisie pour représenter la LREM, à la mairie de Paris, récidivera le 17 février 2020, en prévenant un « Tsunami » lié à la propagation du Coronavirus.

Le président français Emmanuel Macron interviendra, le 12 mars 2020, c’est-à-dire deux mois après pour juger la gravité de la situation. Y-a-t-il eu un crime sanitaire, où erreur de gouvernance ? Des médecins français ne croient pas, car ils viennent de déposer plainte contre Agnès Buzyn et Edouard Philippe, le Premier Ministre. Ces mêmes médecins dénoncent le manque de moyens des hôpitaux français incapables de faire face à un éventuel pic du coronavirus. Pour ces mêmes médecins , Emmanuel Macron, Edouard Philippe et Agnès Buzyn, ont mis en danger la vie des français, ils auraient dû tenir les enseignements nécessaires des évènements en Chine,et  fermer les frontières

L’énigmatique époux d’Agnès Buzyn

De nombreuses sources révèlent le rôle joué par l’époux de l’ancienne ministre française de la Santé, Ervy Levy, directeur d’un laboratoire à Wuhan, la ville chinoise où a été déclaré le Coronavirus.

Y-a eu un complot américano- français contre le reste du monde ?

Sur ce registre, les spéculations vont bon train, au sujet de l’instrumentalisation politique de la pandémie de Coronavirus. Une analyse est allée même à annoncer, que le retard pris pour prendre des mesures adéquates en France et aux USA, est lié à la volonté des présidents Macron et Trump, de jouer le rôle des héros pour être reconduits dans les prochaines présidentielles française et américaine. Le président français tentait le pari de devenir le patron de l’Europe, en devançant l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne, après le Brexit.