CORONAVIRUS: POURQUOI SOMMES NOUS CONDAMNÉS À SUIVRE LES RECOMMANDATIONS DE SANTÉ PUBLIQUE DE LA FRANCE?

0
221
Coronavirus: Des fakenews, sans fondement scientifique

 

 

Nos politiques sanitaires sont toujours tournées vers l‘exemple des politiques suivies de l‘autre côté de la Méditerranée et en particulier dans la gestion de l’épidémie due au COVID19 avec l‘exemple des 3 phases ( „à la française“) suivies scrupuleusement par les autorités sanitaires du pays.

 

Et pourtant d‘autres politiques sanitaires complètement différentes avec une approche plus médicale basée sur le dépistage précoce par la mise en place de campagne de dépistage massif dés le début de la crise : il s‘agit de L‘Allemagne et Taïwan où la mortalité ne dépasse pas les 0,2%, non il ne s‘agit pas d‘une erreur de frappe!

 

Prenons l’exemple allemand avec officiellement 11.000 cas d‘infections répertoriés á ce jour le taux de mortalité se situe à 0,18%, oui un taux de létalité très bas contre 4,2% en Chine ou en Espagne, 3,1%en France , 8,3% en Italie et nous sommes malheureusement en tête de ce classement avec 10% de mortalité .

 

Que faire?

 

Avoir le courage d’innover et de changer radicalement de politique sanitaire plus aggressive basée sur une culture médicale á savoir : dépister, prise en charge des cas positifs présentants des situations á haut risques bien définies par l’OMS.

Nous pourrions avoir ainsi une prévalence exacte de la maladie et en même temps une prise en charge précoce des cas présentants des risques de complication.

 

Comment faire?

 

Il faut savoir innover et gagner la confiance de tout un peuple dont la peur du confinement est palpable.

Utiliser les mosquées comme lieu de dépistage est une mesure qui semble pour certains étrange mais la proposition est la mieux adaptée pour ce genre d’action .

 

En effet la re-ouverture des mosquées uniquement pour la prière du vendredi permettra de toucher un grand nombre de nos compatriotes qui pourront avoir leur test de dépistage avant la prière du Vendredi .

 

Toutes les ablutions se feront á domicile et les équipes chargées du dépistage seront prêtes des 08 heures Le Matin . Chaque prélèvement sera personnalisė afin de notifier le résultat á chaque concitoyenne ou concitoyen.

 

Aujourd’hui nous sommes le 22 mars 2020 , il reste 5 jours aux autorités sanitaires pour préparer cette campagne de masse qui nous permettra d’avoir exactement la prévalence de l’infection mais aussi de dépister précocement les cas infectés à haut risques et ainsi voir le taux de mortalité diminuė radicalement.

 

 

PARTAGER