Hichem Abboud à fond avec le MAK

0
492
Hichem Abboud : L'odeur nauséabonde des scandales remonte en surface

A l’agonie médiatique, le propagandiste Hichem Abboud, discrédité par la détermination du peuple algérien à aller vers une nouvelle ère débarrassée des résidus de l’Etat profond et d’El Isaba, se livre depuis quelques jours à alimenter la division des algériens via des vidéos subversives.
Le fugitif, accusé en France et en Suisse de blanchiment d’argent à travers sa chaîne subversive et sulfureuse AmelTV, dans le sillage de la chute de ses employeurs et mentors, s’active depuis quelques jours, à diffuser des fakenews, sur de prétendues actions de marginalisation de la région de la Kabylie par les pouvoirs publics, dans le but de servir ses nouveaux mentors, ceux du MAK, qui de leurs côtés, voient le vent du nouvel ordre mondial imposé par le Coronavirus,tourner à l’avantage de l’Etat-Nation et l’Algérie une et indivisible dont la Kabylie est le cœur palpitant.
Les manœuvres du MAK d’infiltrer le Hirak, le recours au parlement européen via des politiques néocolonialistes européens, des actions pour torpiller le confinement destiné à la lutte contre le Coronavirus, puis ces appels lancés par l’ASF, à saisir des ONG hostiles à l’Algérie à cause de la condamnation de Karim Tabbou, accusé d’intégriste par certains de ses anciens amis à savoir Hakim Laalam, ont échoué et les préparatifs du plan de séparation, prévu pour le 20 avril prochain, par les milieux sionistes, n’aura aucun impact, dans la mesure, où même l’Europe d’effrite sur les coups de boutoir du Coronavirus.
Comme l’a bien souligné ce jeudi, le président de la république Abdelmadjid Tebboune, l’Algérie vaincra le Coronavirus, au même titre que ceux qui ont vendu leurs âmes aux ennemis de la Nation.
Les Hichem Abboud, Addi Lahouari, Abdou Semmar, au même titre que les Zitout, Ferhat M’henni éliront domicile dans la poubelle de l’histoire de la Mecque des révolutions.

PARTAGER