Semoule: commercialisation des sacs de 10 kg pour une large distribution

0
142
Semoule: commercialisation des sacs de 10 kg pour une large distribution

 Le ministère de l’industrie et des mines a instruit le Groupe agro-industries (AGRODIV) de procéder à la vente directe et indirecte de la semoule aux consommateurs à travers tous ses points de vente, ainsi que la commercialisation des sacs de 10 kg au lieu de 25 kg pour faire face à la pénurie, a indiqué dimanche le ministère dans un communiqué.

Dans le cadre des mesures prises par le secteur industriel pour assurer une meilleure production et distribution des produits de large consommation dans cette période de crise, le ministère de l’Industrie et des mines a adressé au Groupe agro-industries (AGRODIV) une série d’instructions afin “de garantir un approvisionnement continu de la population, notamment en semoule”, a expliqué la même source. Ainsi, le ministère a instruit “l’ouverture de tous les points de vente dépendant de ce groupe public, sans exception, à travers toutes les wilayas” précise le document, en ordonnant “la vente directe et indirecte aux consommateurs, tout en respectant les consignes de sécurité et les règles d’hygiène”, a-t-on ajouté.

Le ministère a, aussi, souligné qu’un vue d’assurer une large distribution de la semoule, les minoteries et semouleries ont été instruites de recourir à la mise sous emballage des sacs de dix (10) kg au lieu de vingt-cinq (25) kg de la production à mettre sur le marché. En outre, des instructions ont été données pour assurer le service de transport aux cadres et agents chargés de la production et de la vente directe aux citoyens et de signaler au ministère toutes les difficultés éventuelles en vue de leur prise en charge avec les départements ministériels concernés.

A signaler que les locaux commerciaux et les grandes surfaces d’alimentation enregistrent un manque d’approvisionnement en semoule (blé dur) et en farine (blé tendre), en raison de la grande affluence des citoyens, enregistrée ces derniers jours, sur ces deux produits, au moment où les services de plusieurs ministères (Industrie, Agriculture, Commerce) insistent sur la disponibilité de stocks suffisants.

SourceAPS
PARTAGER