France 24, chute au bas fond de la médiocrité

0
373
France 24, un média propagandiste, hostile à l'Algérie

Emportée par une nouvelle ère qui se dessine en Algérie de l’Après 12 décembre 2019, et l’élection d’Abdelmadjid Tebboune, France24, le média le plus hostile à l’Algérie, invitera ce lundi un supposé journaliste, chercheur et expert des questions énergétiques, au Centre de Relations internationales à Barcelone, Francis Ghilès, connu pour ses fakenews, lorsqu’il s’agit d’évoquer des évènements en Algérie.

Interrogé, sur l’aide chinoise accordée à l’Algérie pour lutter contre le Coronavirus, Francis Ghilès, en menteur tout cru, indiquera que l’aide, n’est pas du gouvernement chinois mais de la société chinoise, allusion faite à CSCEC (China State Construction Engineering Corporation) , indiquant qu’elle a été acheminée vers l’hôpital militaire d’Ain Naadja pour la prise en charge des hauts gradés de l’ANP et leurs familles.

Confiné à Madrid, à l’instar des 6,6 millions de madrilènes, dans un bureau climatisé, comment le journaliste assis ait pu confirmer une information pareille, sachant que l’aide chinoise avait été acheminée vers la Pharmacie Centrale, en vue d’être transférée aux hôpitaux de Blida et Boufarik, selon nos informations. Francis Ghilès, dont les préjugés à l’égard de l’Algérie, ne sont plus à démontrer évoquer l’entreprise chinoise qui a été retenue pour la réalisation de la Grande Mosquée d’Alger, dont l’inauguration pourrait avoir lieu avec le début du mois sacré de Ramadhan et qui dérange les milieux néocolonialistes de l’autre rive de la Méditerranée, au même titre que leurs larbins néocolonisés

Le journaliste assis, l’invité de France 24, insiste sur la société chinoise parce qu’elle a été préférée au groupe français BWIN, au temps où Abdelmadjid Tebboune était ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, chargé du dossier de la Grande Mosquée, et dont la célèbre déclaration a fait beaucoup de mécontents au sein des adeptes de l’islamophobie et des rêveurs du « Paradis Perdu. Du coq à l’âne, l’invité de France 24, connu pour son hostilité à l’égard de l’Algérie, au Feu Ahmed Gaid Salah, défenseur de la solution constitutionnelle, et au président Tebboune, évoquera la condamnation de Karim Tabbou et « la détérioration » de son état de santé, dont son avocate, Assoul indiquera le contraire samedi dernier

France 24, et la situation dans l’hexagone

Manquant de crédibilité en matière du traitement de l’information au sujet de la prise en charge des personnes atteintes du Coronavirus en France, la chaîne sulfureuse et subversive du Quai d’Orsay, ne souffle aucun mot sur le transport des malades par train, comme des bétails d’une région à une autre, où aux aides allemandes et helvétiques, faute d’établissements sanitaires à prendre tout ce nombre grandissant de patients.
France 24 n’évoque nullement l’incompétence de l’ancienne ministre de la Santé, nièce de Simone Veil, épouse d’Evry Levy, et protégée du Crif, où même cette campagne de l’oligarchie menée à l’encontre de Didier Raoult, préconisant le dépistage et le recours à la chloroquine au bas prix.
Interrogé par Algérie24, le journaliste et auteur Jacob Cohen dira en cette occasion « Alors que la Chine faisait le nécessaire dès le mois de janvier et que la Corée montrait l’exemple d’une lutte sérieuse contre le virus, les voix autorisées en France disaient que ce serait une simple grippe. Ce serait cruel de reproduire leurs déclarations. La porte-parole du gouvernement déclarait que les masques ne servaient à rien. Macron lui-même allait au théâtre le 9 ou 10 mars et invitait les Français à sortir comme si de rien n’était. Et en annonçant le 15 mars la fermeture des établissements scolaires, il maintenait le premier tour des élections municipales, un scrutin qui n’aura servi à rien et qui aura contribué à répandre un peu plus le virus. Tant d’impréparation laisse pantois ». Il ajoutera « La France ne s’obstine pas à rejeter le dépistage massif. Elle n’en a pas les moyens. Le système hospitalier était dans un état déplorable avant le coronavirus. Les 3 derniers présidents l’ont mis à genoux. Il n’y a pas d’argent, et la commission européenne veille à ne pas creuser les déficits. Quant à Macron, il suivra peut-être le destin de Sarkozy et de Hollande, c’est-à-dire faire un tour et puis s’en va. Mais l’oligarchie lui trouvera un remplaçant pour faire la même politique. Tant que la France ne retrouvera pas sa souveraineté, aucune amélioration véritable ne sera possible ».

Les faux scoops d’Abdou Semmar

Aussitôt diffusée l’intervention du journaliste assis Francis Ghilès, le propagandiste Abdou Semmar sort de sa taverne médiatique nauséabonde pour diffuser comme à l’accoutumée de faux scoops, en vue d’attirer l’attention des algériens, mais en vain, car la présidentielle du 12 décembre 2019, suivie par la mort du grand Moudjahed le feu Ahmed Gaid Salah, qui fera sortir 40 millions d’algériens pour lui rendre hommage, ont changé la donne et le vent de la solidarité entre algériens qui souffle dans le sillage du Coronavirus, et malgré la crise économique, sont des indicateurs de cette nouvelle Algérie qui se dessine.

En conclusion, Les détritus jetés au fond de la poubelle de l’histoire font remonter leurs odeurs de décomposition : on se bouche le nez et on continue notre chemin de serviteurs de la patrie fondée grâce aux sacrifices de nos glorieux martyrs, et valeureux moudjahidine, porteurs des valeurs du premier novembre.

PARTAGER