Le Président Tebboune: La situation est sous contrôle

0
127
Le Président Tebboune
Vaincre le Coronavirus, une première étape dans l'édification de la nouvelle république

 Le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a affirmé, mardi, que l’Algérie avait été la première à prendre les mesures nécessaires face au nouveau Coronavirus.

Concernant les décisions prises face à cette pandémie, le Président Tebboune a déclaré, dans une rencontre avec des médias nationaux, « nous avons été les premiers à réagir, et ce, avant même les pays européens »,citant à ce propos « la fermeture des écoles, des lycées, des universités voire même les stades » en tant que mesure préventive. A ceux qui disent que l’Algérie a tardé à prendre des mesures préventives contre l’épidémie, le Président de la République a rappelé que les décisions prises dès le recensement du premier cas de coronavirus,introduit par un ressortissant étranger. « Nous avons été les premiers à effectuer des contrôles aux niveaux des aéroports et des ports et à rapatrier nos ressortissants, notamment de Wuhan (Chine), et à les placer en quarantaine », a-t-il soutenu à ce propos. Et d’ajouter que ces allégations procèdent d’une « virulente attaque » contre l’Algérie, évoquant « des parties qui ne digèrent toujours pas la stabilité dont jouit notre pays ».Par ailleurs, le Président de la République a affirmé que « l’Algérie n’a rien à cacher » concernant cette épidémie.

Le Président de la République,  a fait état  d’une aide sans intérêts de 130 millions USD proposé par la Banque mondiale (BM) et le Fonds monétaire international (FMI) à l’Algérie pour faire face à la propagation du Coronavirus.

Rappelant « l’affectation, au début, 370 mds de centimes pour l’acquisition de moyens de prévention et la réalisation de travaux d’aménagement et autres puis ensuite de 100 millions USD, le président de la République a évoqué également une aide de 130 millions USD proposée par la Banque mondiale (BM) et le Fonds monétaire international (FMI).

L’Etat, a-t-il soutenu, dispose des moyens suffisants pour faire face à la pandémie du Covid-19 et il est prêt à mobiliser d’autres montants supplémentaires si besoin.

« Que celui qui veut nous aider spontanément soit le bienvenu et ceci sera pour nous un geste d’amitié, mais nous ne demanderons pas l’aumône … nous avons suffisamment de moyens », a déclaré M. Tebboune

Concernant le manque enregistré en moyens de protection, M. Tebboune a expliqué que « le facteur surprise et l’urgence déclarée par l’Etat ont entraîné parfois des perturbations dans la distribution en dépit de la disponibilité des moyens globalement », précisant que face à cette situation, des stocks ont été puisés dans certaines wilayas pour être orientés vers d’autres.

Le Président Tebboune a souligné, dans ce sens, que le Covid-19 a été une  opportunité pour relancer l’industrie nationale dans nombre de créneaux, notamment les gels hydro alcooliques et les masques.

Les stocks disponibles devront être renforcés par des commandes passées à  Chine de 100 millions de masques et 30.000 kits de dépistage, dont la réception est prévue entre le 1er au le 3 avril prochain.

Les princiales déclarations du président

1-« Nous ne manquons de rien, les moyens de l’Etat existent et nous n’avons pour le moment utilisé qu’une infime partie de ces moyens  »

2-« Ce qui manque en revanche, c’est la discipline des citoyens à respecter les mesures préventives prises dans le cadre du confinement »

3-« Le Coronavirus n’a pas de pied pour venir chez les gens, ce sont les mêmes gens qui vont à lui pour se faire contaminer et  mettre leurs vies en danger, celles de leurs parents, frères, sœurs, épouses »

4-«Nous suivons l’évolution de la situation avec des remontées d’informations quotidiennes de la base au sommet de l’Etat et si la situation dans une wilaya exige de telles mesures nous n’hésiterons pas à les prendre, puisqu’il s’agit in fine de sauver les vies des citoyens »

5-«Le confinement n’est pas ne décision politique, ni un acte d’autoritarisme, mais une décision sanitaire pour préserver la vie des citoyens ».

6- « la situation est sous contrôle et l’Etat algérien dispose d’une réserve financière de 60 milliards de dollars »

7-