Le Pr Djamel-Eddine Nibouche : Il faut préserver les wilayas non touchées par coronavirus

0
180
Préserver les wilayas non touchées par coronavirus

Le Professeur Djamel-Eddine Nibouche, chef de service cardiologie à l’hôpital Nafissa Hamoud (ex. Parnet) à Alger, a préconisé,  mercredi matin, d’élargir l’utilisation  de la chloroquine et préserver les 12 wilayas qui n’ont pas été touchées par le COVID-19 afin de parer à la prolifération du coronavirus.

S’exprimant dans l’émission l’Invité de la Rédaction de la chaîne 3 de la Radio Algérienne, Pr. Nibouche a indiqué que « l’Algérie a pris une décision courageuse, en optant pour l’administration de la chloroquine aux personnes infectées par  le coronavirus », arguant que la molécule «  hydro chloroquine » a donné des signes positifs lors des traitements des patients infectés.

Pour se prémunir  de toute  situation future qui pourrait s’aggraver, l’invité de la 3, a signalé «  qu’il faut absolument traiter très tôt les patients,  au moindre symptôme, surtout les personnes âgées, les personnes  souffrantes du diabète et les hypertendus ». Il a souligné  l’importance d’observer  strictement le confinement et l’isolation généralisée afin de freiner  des éventuelles contaminations.

Le Pr.Nibouche a précisé « qu’on devrait élargir les moyens de dépistages, et  ne pas attendre les déclarations des citoyens ».

Le Pr.Nibouche ajoute par ailleurs que :”la situation nécessite de préserver  le personnel de la santé contre toute d’infection  pour  qu’ils puissent  accomplir leur travail dans de bonnes conditions”.

Ce qui tue  actuellement, le plus, par rapport aux  maladies cardiovasculaires, précise le Pr.Nibouche, “c’est les fausses informations qu’il faut  combattre”, a-t-il ajouté.

L’invité de la chaîne 3 s’est inquiété  du comportement de certains jeunes qui sous-estiment  la gravité de la maladie, ce qui provoque, dira-t-il, un dysfonctionnement dans la lutte contre ce virus, qui est extrêmement contagieux”.

Le chef du service cardiologie de l’hôpital Nafissa Hamoud estime que “le travail  qu’il faudra accomplir sur le terrain  est  colossal”, il a préconisé, à cet effet, « d’empêcher les citoyens d’une wilaya infectée par la maladie, de se rendre à une autre wilaya qui n’est pas infectée”.

Il a conclu en appelant à fermer rapidement les grandes surfaces et encourager les livraisons à domicile.