Ferhat Ait Ali à Sputnik: La situation est sous contrôle

0
385
AitAli
Ferhat Ait Ali: les importations de véhicules plafonnées à 2 milliards de dollars

Dans un entretien accordé à l’agence russe Sputnik, le ministre algérien de l’Industrie Ferhat Ait Ali Braham, a indiqué que la situation en Algérie au sujet du Coronavirus est loin d’être catastrophique ou alarmante, comme semblent le faire croire certains. Le ministre note que le nombre des personnes atteintes du Coronavirus est inférieur à celles atteintes de d’autres virus comme la grippe saisonnière.

Ferhat Ait Ali, estime, que la situation est sous contrôle, et les mesures prises par le gouvernement comme le confinement, ont porté leurs fruits. Pour ce qui est de cette question, le ministre indique que le confinement imposé dans certaines wilayas répond à des considérations objectives. L’exécutif accorde un grand intérêt à la prise en charge sanitaire des citoyens et aussi à la nécessité de poursuivre l’activité économique, tout en assurant la disponibilité des produits de consommation. La semoule, selon le ministre est le seul produit, dont il y a eu des perturbations, à cause de la forte demande et des rumeurs propagées par certains, et non à la disponibilité du stock, de la production ou de la distribution. Pour Ferhat Ait Ali, la seule contrainte du gouvernement est la nécessité de libérer des milliers de travailleurs à hauteur de 60% du nombre des travailleurs des secteurs productifs pour des impératifs liés à la pandémie.

Visite des unités de Saidal et GETEX

Ce mercredi   8 avril 2020, le ministre de l’Industrie, Ferhat Ait Ali Braham s’est déplacé  au siège du groupe pharmaceutique public  Saidal ,à Oued Semmar, pour s’enquérir des conditions de travail de cette entreprise qui  se retrouve en première ligne dans le combat contre  le Coronavirus.

Au sujet de la production de la Chloroquine , le ministre de l’Industrie assue que l’Algérie a  les moyens techniques de produire la chloroquine en quantité suffisante.

Le seul problème selon Ferhat Ait Ali, il va falloir importer la matière première et qui sera d’ailleurs importée dans deux à trois semaines, ajoutant  néanmoins que le pays a déjà en stock de quoi soigner  324.000 personnes atteintes de Coronavirus.

Le ministre s’est également déplacé à l’unité MAPAP qui appartient au groupe textile GETEX , laquelle s’est converti dans la fabrication des masques, après avoir obtenu les autorisations  idoines  de la part de l’autorité compétente.