Coronavirus: La sale guerre franco-marocaine contre l’Algérie

0
395
La réussite de l'Algérie, dérange

Au moment où l’Algérie réussit là où beaucoup de payés occidentaux échouent en matière de lutte contre le coronavirus, malgré  leurs supposés systèmes de santé performants et leurs moyens humains et matériels, certaines voix, exclusivement franco-marocaines relayées par des médias et réseaux sociaux mènenent une sale guerre contre l’Algérie, similaire à celle menée en France par les lobbys pharmaceutiques dirigés par l’oligarchie internationale, dont le mari de l’ancienne ministre française de la Santé, Agnès Buzyn, contre le Professeur Didier Raoult.
D’ailleurs, il est clair, que l’implication des forces vives du pays, à savoir les authentiques patriotes du secteur de la santé, corps médical et paramédical, collectivités locales, protection civile, services de sécurité, DGSN et Gendarmerie Nationale et ANP,dont un nombre important était marginalisé par les inféodés à l’Etat profond, n’a pas été du goût des officines étrangères, qui faute d’avoir réussi à détourner le Hirak de sa vocation pacifique, ont tenté de saisir la crise sanitaire pour semer la suscpicion et le doute chez les algériens, à travers la mobilisation de flots de mensonges et fakenews diffusées sur les réseaux sociaux, pris d’assaut par les algériens à l’occasion du confinement.
Sur ce registre, les dernières déclarations du porte-parole de la présidence de la république, Mohand Said, ont été détournées de leur contexte, sachant que l’ancien ministre de la communication et ancien journaliste, ne pourrait nullement faillir à sa mission ou à sa vocation de journaliste adepte de l’édification de l’Etat-nation.
Prises de court, par les mesures prises par le président Tebboune en matière de prise en charge des préoccupations citoyennes, sur les volets sanitaire et social, et l’entrée sur scène de l’ANP, qui réussira à deux reprises et dans des laps de temps très réduits, à établir un pont logistique avec le partenaire chinois, en s’approvisionnant de tous les équipements sanitaires appropriés, prenant même l’avantage sur des pays comme la France, l’Italie et l’Espagne.
Et cela n’est nullement apprécié chez l’ancien colon ou son allié et voisin de l’Ouest, qui réactivent en cette douloureuse épreuve de crise sanitaire internationale, leurs réseaux, dont ceux se trouvant sur le sol algérien. Les hostilités ont été entamées par la sulfureuse et subversive chaîne française France24, porte-parole du Quai d’Orsay, avec les déclarations mensongères de Francis Ghilès, sur le don chinois, rapidement dénoncées par l’Algérie à travers la convocation de l’ambassadeur de France à Alger, Xavier Driencourt, et le virulent  communiqué de l’ambassadeur chinois à Alger, suivi à  Pékin, par le détournement du lot de médicaments destiné à la France au profit des USA.

La guerre franco-marocaine se tournera alors aux chiffres du nombre de morts et personnes atteintes, à travers des sites marocains citant certains acteurs du secteur de l’Algérie, connus pour leur propagande et collusion avec des médias de la diversion, des acteurs rarement vus sur le terrain, de l’assistance à la communauté, visibles uniquement à l’occasion des débrayages pour prendre des selfies. Pour mieux expliquer les mensonges des articles diffusés sur les réseaux sociaux et médias en France et ceux relevant du Makhzen, nous conseillons à nos fidèles lectrices et lecteurs de consulter le lien suivant : https://collectifnovembrepourlesocialisme.family.blog/2020/04/12/covid-19-point-de-situation-au-12-avril-0h00-gmt-par-le-general-dominique-delawarde/?fbclid=IwAR3O-p4_PzBFg8XYQTtyylUWRXQyzyWwNH9dXbksP5TGYHWmz67pWpVCzPg

L’Algérie, nouvelle ère d’exploitation de compétences nationales

Dans le procédé de la lutte contre le Coronavirus, l’Algérie a dès l’annonce de la pandémie,  opté pour l’exploitation de ses capacités nationales des secteurs public et privé. Ainsi, et à titre d’exemple, on a assisté au retour tonitruant du fleuron de l’industrie pharmaceutique algérienne Saidal, et certains laboratoires privés, qui ont montré leurs capacités à relever le défi, comme c’est le cas  pour Centre de recherche en biotechnologie (CRBT) de Constantine voire(https://fr.sputniknews.com/maghreb/202004091043517608-covid-19-bientot-un-test-instantane-algerien-pour-ne-pas-etre-dependant-de-lexterieur/?fbclid=IwAR1jkqEbkKhZvh7srPNGa0Vji0UNza0gMbFba2ZkBX4h5kM6PtESU9LjWJQ. Cela s’ajoutera aux capacités de l’Algérie à rapatrier des milliers de ses ressortissants des quatre coins de la planète, via un pont aérien chapeauté par les autorités compétentes.
En conclusion, il faut noter que la stratégie algérienne a réussi à faire échouer les manœuvres de la France et son allié marocain, qui s’attendaient à voir l’Algérie les solliciter pour la chloroquine, en vue de l’utiliser comme la vitrine du continent africain, au détriment du partenaire historique la Chine, qui réussira, à travers la pandémie du Coronavirus, à établir un nouvel ordre mondial qui se dessine

PARTAGER