Quelle est la place des tests de dépistages dans une stratégie de déconfinement en Algérie?

0
329
Quelle stratégie, après le déconfinement

La stratégie mise en place en Algérie pour lutter contre l’épidémie s’apparente ,en grande partie,à celle utilisée en Chine à savoir un confinement total au niveau de l’épicentre (la ville de Blida) de l’épidémie , un semi confinement pour quelques willayas plus ou moins atteintes .

Le dépistage proprement dit à grande échelle a été délaissé pour un dépistage sélectif axé sur les cas suspects avec utilisation d‘une plate-forme informatique et centralisée permettant une meilleure coordination et efficacité entre les différents pôles sanitaires dédiés au CoVid19 ( SARS-CoV2)sur tout le territoire et l‘institut Pasteur à Alger seul détenteur de la supervision des tests ainsi que le Ministère de la Santé.

Le résultat est qu‘on assiste après avoir atteint le pic des cas confirmés au quotidien lors de la fin de la première semaine d‘Avril comme nous l’avions prévu à Algerie54.com (https://algerie54.com/2020/04/05/coronavirus-entretien/)à une diminution significative des cas infectés au quotidien et une meilleure prise en charge des patients dans les centres sanitaires dédiés au CoVid19 ( SARS-CoV2).

La phase dite de déconfinement approche et il serait utile de poser la question de la place des tests dans la stratégie de déconfinement qui sera bientôt envisagée par l‘Etat.

Actuellement on se base sur deux tests le PCR d‘une part et la sérologie d‘autre part. Avec les tests PCR nous pouvons identifier les personnes positives au CoVid19 (SARS-CoV2) afin de les isoler et le cas échéant les traiter alors que les tests sérologiques vont nous permettre d’identifier les personnes déjà infectées ,ayant développé des anticorps en nombre suffisant avec une forte protection contre le CoVid19 (SARS-CoV2) pour former par la suite une immunité collective dite barrière physiologique contre le virus .

Cette barrière physiologique sera en grande partie constituée par notre jeunesse , atout décisif pour tarir la propagation de l’épidémie. En effet le taux d‘immunisation de la population est la clé pour la réalisation d‘un déconfinement efficace et rapide. Si ce taux est de l‘ordre de 50 à 60% de la population on est en droit de décréter un déconfinement total sinon il faut choisir un déconfinement progressif beaucoup plus compliqué à réaliser. L‘Algerie est un pays avec une population jeune (plus de 60% ont moins de 30 ans) c‘est un atout majeur dans notre combat contre le CoVid19 (SARS-CoV2) .

Une estimation de la séroprevalence ( taux d‘imminusation) au sein de cette population est nécessaire pour une meilleure décision portant sur les stratégies de sortie de crise. La jeunesse est notre meilleur vaccin.