L’accomplissement de la prière des Tarawih à domicile préconisé

0
164
L’accomplissement de la prière des Tarawih à domicile préconisé

Le président de la Commission ministérielle de la Fatwa et, Mohand Idir Mechnane a appelé, lundi à Alger, les familles algériennes à accomplir la prière de “Tarawih” à domicile et à mettre à profit le mois sacré du Ramadhan pour l’invocation d’Allah, l’imploration de Son pardon et l’accomplissement des bonnes actions.

Au terme d’une réunion entre la Commission et le Porte-parole du Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus, Pr. Djamel Fourar, tenue sous la présidence de M. Youcef Belmahdi, ministre des Affaires religieuses et de Wakfs, M. Mechnane a déclaré que “si les portes des mosquées sont fermées, du moins les premiers jours du mois sacré, les portes de la foi, elles, demeurent grandes ouvertes”.

Préconisant “l’accomplissement de la prière de Tarawih à domicile”, il a souligné l’impératif de respecter toutes les précautions et mesures de prévention en évitant que les foyers ne se transforment en lieu de rassemblement pour voisins.

Il a mis l’accent, dans ce cadre, sur “l’importance de mettre à profit ce mois sacré pour l’invocation d’Allah, l’imploration de son pardon et l’accomplissement des bonnes actions, en prenant exemple sur le Prophète (QSSSL) dont la générosité excellée davantage durant Ramadan”.

A ce propos, il a exhorté à l’aide des pauvres et nécessiteux et au soutien des établissements de santé dans un cadre organisé en coordination avec les associations de solidarité.

Par ailleurs, Cheikh Mechnane a fait état d’un programme s’étalant tout au long du mois sacré, prévoyant la récitation du Coran via les minarets et la présentation de sermons religieux et de conseils sanitaire, annonçant que les Imams auront des chaires à prêche virtuelles sur les réseaux sociaux.

Il a indiqué, à ce propos, que “la mosquée, qui est complètement intégrée dans l’effort national et l’entraide sociale, œuvre en coordination avec tous les acteurs et les institutions de l’Etat, notamment la Protection civile et le ministère de la Solidarité nationale, au profit de tous les citoyens”.