Ressortissants bloqués en Turquie: Un nouveau plan terroriste déjoué?

0
309
Bloqués en France depuis quelques mois, 317 algériens rapatriés

L’Algérie a rapatrié le mois d’avril dernier 1788 ressortissants algériens bloqués en Turquie, après avoir minutieusement vérifié l’identité des personnes qui se sont présentées sans passeports et sans titres de voyages.
Aux dernières nouvelles, une vidéo circule sur les réseaux sociaux, montre des individus révélant qu’ils sont des algériens, qui n’ont pas été rapatriés, suscitant des interrogations sur le timing de cet appel et la diffusion de la vidéo puant la propagande anti-algérienne.

Pour beaucoup d’observateurs, le dossier de la communauté algérienne en Turquie est à prendre en pincette, eu égard à la spécificité de la Turquie, un pays par qui transitent les groupes terroristes pour le Proche-Orient et l’Afrique du Nord, en particulier la Libye.
Pour rappel, l’ambassade d’Algérie à Ankara avait recensé la totalité des ressortissants bloqués en Turquie, les invitant à la patience pour entreprendre l’identification des personnes sans documents de voyages, et opérer les investigations nécessaires pour les besoins sécuritaires, dans le but d’éviter l’infiltration d’éléments terroristes, sachant que les services de renseignements turcs entretiennent des rapports étroits avec les groupes terroristes en activité en Syrie. Dans le même sillage, il faut noter que les enquêtes opérées, ont dévoilé un suspect qui n’a pas visité l’Algérie depuis 2002, bien qu’il détienne un passeport algérien.

L’ambassade d’Algérie à Ankara a pris en charge les ressortissants bloqués, en les hébergeant dans un hôtel luxueux, en vue de prendre le temps nécessaire pour l’identification de chacun. Trois jours après, l’ambassade d’Algérie à Ankara obtiendra des informations sur des mouvements suspects à l’intérieur de l’hôtel, et l’infiltration de sujets étrangers, en contact avec un ressortissant logé. La poursuite des enquêtes, permettra de dévoiler le changement de visages, pour ce qui est des renseignements concernant l’identité, arrivant à conclure qu’il y a eu des usurpations d’identité.

Cela, s’inscrivait dans le plan de ternir l’image de l’Algérie, via des images de protestations, et de propagande émanant de cercles hostiles à l’Algérie, à la solde des officines étrangères. Ces mêmes voix propagandistes jouent sur la fibre des algériens, en leur faisant comprendre que l’Algérie les a abandonnés à leur sort, une manière de ternir l’image d’un Etat qui a déjoué tous les plans hostiles, et les cargaisons d’équipements et matériels sanitaires acheminés de la Chine en un temps record et les denrées alimentaires envoyées aux ressortissants algériens du Sud de la France, est une parfaite illustration de cette détermination des pouvoirs publics à se mettre à la disposition de son peuple.