Un palmier soulève l’ire des oranais

0
496
Le palmier qui suscite la colère à Oran

Une vidéo montrant le démantèlement d’un palmier de 130 ans au niveau de l’un des plus beaux boulevards d’Oran, en l’occurrence le boulevard de la Soummam,sur ordre du maire de la ville, le très controversé et critiqué Nouredine Boukhatem, a fait ce samedi soir le buzz sur les réseaux sociaux.
Renseignement pris, le maire d’Oran avait ordonné à la division de la protection de l’environnement, DPE, relevant de l’APC d’Oran de démanteler le palmier, qui serait une menace et un danger pour les passants.
Cette décision avait suscité les critiques les plus acerbes des habitants de ce quartier, dont la plus dynamique association du Boulevard de la Soummam, présidée par Mourad Ghozali, qui ne tardera pas à fustiger l’auteur de l’acte, le qualifiant de criminel à l’égard de l’environnement. Selon Mourad Ghozali, qu’Algérie 54 avait contacté, il s’agit du deuxième palmier centenaire qui fait l’objet de telle mesure après celui de la place du Premier Novembre, démantelé, il y a quelques mois.
«  On a l’impression, que notre maire ne s’attaque qu’aux palmiers et ferme l’œil sur la saleté, l’absence de l’éclairage public, l’occupation illégale des espaces publics par des délinquants et vagabonds et qui sont aussi des menaces pour les oranais » ajoute Mourad Ghozali.
Pour rappel, le maire d’Oran, qui est à son quatrième mandat, est vivement critiqué sur la place d’Oran, même par ses proches, qui l’accusent de prendre des décisions unilatérales, alors que ses détracteurs l’accusent d’être un pion d’El Isaba, qui a toujours pignon sur rue à Oran.