Le président Tebboune coupe l’herbe sous les pieds du Medef

0
572
Le président Tebboune coupe l’herbe sous les pieds du Medef

Il est clair que face à la guerre médiatico-politique menée par l’ancien colon, via ses réseaux et relais intérieurs et extérieurs, la nouvelle Algérie, issue de la présidentielle du 12 décembre 2019 tente bien que de sortir de son giron, en lui ôtant ses principaux acquis en Algérie.

La présidence algérienne a diffusé un communiqué ce lundi faisant savoir que la décision de la fermeture ou la réouverture de l’espace aérien algérien est du ressort des hautes autorités algériennes, en réponse aux compagnies aériennes françaises Air France et Transavia, qui annoncèrent le mois d’avril dernier, l’ouverture de leurs sites de réservations à destination de l’Algérie à partir du premier juin, comme si l’Algérie est un département français d’outre-mer. Cette annonce française a été rapidement relayée par un syndicat indépendant d’Air Algérie, via certains médias algériens, bien huilés pour la propagande française.

Le nouveau camouflet français intervient après celui de la compagnie pétrolière Total, battue par l’Etat algérien dans sa course pour l’acquisition des parts du géant américain Anadarko et qui s’ajoute à un autre revers subi ce lundi au Ghana.
Ainsi, la stratégie algérienne devrait absolument porter ses fruits et couper l’herbe sous les ténors du Medef, la puissante organisation patronale française, et qui devrait subir d’autres échecs en Algérie, avec la non reconduction des contrats de gestion du métro d’Alger, et des tramways.
pour rappel, le président Tebboune  avait révélé l’OPA de la France sur plusieurs activités économiques du pays, en citant l’exemple  de l’importation de la pomme, pour plaire au maire anti-algérien de Nice  Christian Estrosi, causant de grandes pertes aux agriculteurs algériens, comme c’est le cas pour le blé, où l’Algérie s’oriente vers le blé dur au lieu du blé tendre pour diminuer ses importations généralement en provenance de la France