La LADDH , Chouicha, Mouwatana et Assoul versus A. Bensaada et les «Révolutions colorées»!

0
819
Zoubida Assoul soutenait l'ancien Général Ali Ghediri pour la présidentielle annulée du 18 avril 2019

Par Amar Djerrad

Mouwatana dont Zoubida ASSOUL est leader et militante, vient de mettre « au goût du jour », sur son compte Facebook, un texte de  Kaddour Chouicha, datant de décembre 2019, par lequel il fustige docteur Ahmed Bensaada suite à son ouvrage connu « Printemps arabes & Révolutions colorées » révélant que la LADDH, SNAPAP, RAJ et SOS DISPARUS avaient reçu des financements américains. C’était en sa qualité de « vice-président de la LADDH » que M. Chouicha avait réagi !

« Mouwatana » est sans doute bien inspiré pour publier ce texte 6 mois plus tard en l’intitulant « Kaddour Chouicha remet Ahmed Bensaada à sa vraie place de propagandiste », puisqu’il surgit au même moment où M. Bensaada publie un nouveau livre intitulé : « Qui sont ces ténors autoproclamés du hirak algérien » où Mme Assoul est citée !

Comme Mouwatana, Assoul et Chouicha sont du même « écosystème » politique usant des mêmes tactiques, nous nous permettons de répondre à K.Chouicha et à Mouwatana par ricochet !

Ce qui n’est pas « scientifique » c’est votre réaction ! Un hurlement, une médisance coléreuse à l’image des commères des quartiers populaires ! C’est l’impression qui se dégage !

Vous ne donnez aucune information prouvant le contraire, alors que M. Benssada le montre et le démontre par des preuves documentaires que la LADDH, le RAJ et SOS DISPARUS avaient bien été financés par la NED Américaine, en révélant même les montants SVP !

L’intelligence et la démarche « scientifique » dicte (oblige) à répondre par une « contre-enquête » documentée, en « glanant » (comme vous dites) des informations auprès de qui vous voudrez pour nous démontrez que c’est faux ! C’est simple, raisonnable et sage !

C’est la démarche qu’avait adopté M. Bensaada pour répondre à M. Kamel Daoud avec son livre intitulée : « Kamel Daoud : Cologne contre-enquête ». Ainsi vous relèveriez le niveau puisque vous êtes « professeur enseignant universitaire » au lieu de cancaner sur une personne qui semble vous damer le pion en matière de recherche scientifique.

Il transparaît, en vous, une haine (voire jalousie) qui vous aveugle au point de regorger cette réaction malsaine qui n’est pas digne d’un universitaire : « En fin de compte pour qui roule Ahmed Bensaada qui, parait-il, enseigne au Canada ? ». « Parait-il ? » Un universitaire qui ne sait pas depuis combien d’année, il est au Canada ? Qui ne sait pas qu’il fait des conférences en Algérie, qui a enseigné à Oran et qui publie dans la presse ? Moi simple citoyen je le sais ! Et cette inversion accusatoire … «  Tout en omettant, le financement à coups de milliards en dinars et en devises …par les gouvernements successifs aux OVG algériennes (Organisations véritablement gouvernementales) pour appuyer toutes les élections frauduleuses et pour caporaliser la société algérienne.» ? Admettons ! Est-ce plus grave que de les recevoir d’officines ou d’organismes étrangers ayant pour objectifs déclarés la déstabilisation des états qui refusent d’être sous leur giron ?  

Retournons la question : Et vous et votre LADDH roulez pour qui en recevant ces milliers de dollars d’une NED liée à la CIA ? Savez-vous que le financement de la NED est voté par le Congrès …consacré à l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID)? Sachant cela j’aurais fui la LADDH si j’étais membre !

Vous semblez réagir de la sorte parce que son livre vous met à nu ainsi que votre « ONG » en votre qualité de « vice-président de la LADDH », une ligue qui avait bien bénéficié de 117 000 dollars de la NED entre 2002 et 2010 (sauf en 2004) ; soit : 2002 : 20 mille $ US ; 2005 : 20 mille $ ; 2006 : 40 mille $ et 2010 : 37 mille $. ! Pour en faire quoi ? De l’aumône ? Pour les beaux yeux des responsables de la LADDH passés et présents ?

En 1991, un des fondateurs de la NED, Allen Weinstein, expliquait :« bien des choses qu’ils [à la NED] faisaient maintenant étaient faites clandestinement par la CIA 25 ans auparavant ». Mieux ! L’ancien directeur de la CIA, William Colby, déclarait en 1982, …« Il n’est pas nécessaire de faire appel à des méthodes clandestines. Nombre des programmes qui […] étaient menés en sous-main, peuvent désormais l’être au grand jour… ». Le monde sait bien que la NED reçoit également des moyens de multinationales américaines, telles que Chevron, Coca-Cola, Goldman Sachs, Google, Microsoft, etc. ainsi que d’institutions publiques comme la Chambre de commerce des États-Unis.

Alors ? Ici, cela « relève de la pure propagande politique qui a servi …» (votre affirmation) quel régime ?

Une LADDH-lige dont-on connait « les 12 travaux » en Algérie ! Une ligue qui se prend pour un parti politique. Une ligue discriminante dans la défense selon les cas. Une ligue qui ne défend que ceux s’opposent au “pouvoir”, voire à l’Etat, même ceux en infraction avec la loi etc. 

Vous étiez, dit-on, tellement affligé par la vérité que vous auriez préféré quitter honteusement la salle de conférence organisée par le CRASC à Oran (c’est filmé)! Est-ce la bonne attitude pour un universitaire chargé de surcroit des « droits de l’homme » ? 

On souhaite que vous nous, prépariez un autre livre « contre-enquête», car M. Bensaada vient de publier un nouveau livre intitulé « Qui sont ces ténors autoproclamés du hirak algérien » où “Mouwatana” était active dans la manipulation en se prêtant à la TV islamiste de Londres.

Qu’a dit M Bensaada de si offusquant et tranchant pour susciter pareille réaction épidermique de M. Kaddour Chouicha ainsi que soutien Mouwatana?

SOS disparus ? La LADDH ? Collectif des Familles de Disparus en Algérie (CFDA) ? RAJ-Algérie ? Voyons ce que M. Ahmed BENSAADA a découvert sur leur source de financement ! (Extrait)

1. Collectif des Familles de Disparus en Algérie (CFDA)….a bénéficié de 247 900 dollars (entre 2005 et 2011)……« À préciser que le CFDA et « SOS Disparus » mènent souvent leurs actions ensemble, dans des coalitions qui regroupent d’autres associations au profil similaires comme « Soumoud » et « Djazaïrouna »

2. Le RAJ-Algérie (rassemblement-actions-jeunesse) a bénéficié d’un financement de 25 000 dollars de la NED en 2011

3. La LADDH (Ligue des droits de l’homme Algérie) a bénéficié d’un financement de 117 000 dollars de la NED entre 2002 et 2010 (sauf en 2004 et M Bouchachi était président en 2010).

Les ONG algériennes qui ont bénéficié de financement américain par le biais de la NED (National Endowment for Democracy)

Qui est « à sa vrai place de propagandiste » vous et votre LADDH avec Mouwatana ou M. Bensaada ?