Pour que vive le Hirak béni

0
520
Ahmed Bensaada, A-t-il déjoué le complot de ces officines américaines ?

Par: Docteur Boudemagh

A vouloir trop en faire dans l’excès de zèle du confinement on finit par susciter la suspicion d’une intrumentalisation politique du confinement par le pouvoir et en réalité faire le jeu des extrémistes du Hirak pour pousser le peuple vers la confrontation sous la forme d’une désobéissance civile.

Ce marasme fait le jeu des extrémistes du Hirak , dénoncés très justement dans son dernier livre « Qui sont ces ténors autoproclamés du Hirak algérien «  par le Professeur Ahmed Bensaada, qui n’ont d’autres agendas que celui de préparer le chaos et la Fitna au sein du peuple algérien.

Monsieur le Président Tebboune une première mouture de la nouvelle Constitution a été présentée au peuple algérien au cours de la période dite du « semi-confinement « et le peuple n’attend qu’une seule chose c’est en débattre et de retrouver le dialogue et le débat d’idées dans le respect mutuel, dans la sérénité la plus complète.

Le peuple algérien est un des peuples les plus politisés au Monde et il saura faire bon usage de son droit à la parole comme il a su émerveiller le Monde entier avec un Hirak synonyme de « révolution du sourire « .

A travers cette confrontation d’idées sur la Constitution le peuple a envie de retrouver cette fraternité et ce patriotisme qui le caractérisent tant car ce moment politique de la confrontation et d’échanges des idées est une des pierres de l’édifice démocratique en construction.

Monsieur le Président permettez à cette échéance salutaire de voir le jour rapidement car un déconfinement au compte goutte privera notre peuple du dialogue tant recherché pour construire son avenir.

Pour que ces jeunes qui s’impatientent puissent se regrouper au sein de partis politiques nouveaux ou rejoindre ceux déjà existants afin de leur permettre de porter l’espoir d’une Algérie nouvelle.

La décision que vous allez prendre bientôt est déterminante et ne sera pas facile;

Permettez-moi en tant que médecin de donner humblement mon avis ; je suis de ceux qui en étudiant la situation épidémiologique du pays , depuis le départ , est arrivé à la conclusion que l’Algerie a réussi à ralentir voire à tarir la progression du CoVid19.

Il restera toujours quelques foyers très sporadiques qui ne doivent pas trop nous inquiéter.

Permettez-moi de conclure sur une citation de Nelson Mandela, citoyen algérien de cœur:

« le courage n’est pas l’absence de peur, mais la capacité à la vaincre »