Un ministre de la Santé anti- nataliste

0
134
Un ministre de la Santé anti-nataliste

Par Docteur Boudemagh

Quand le ministre de la santé Abderrahmane Benbouzid utilise un raccourci malhonnête pour lier la situation sanitaire critique du pays á une démographie rapide en Algérie on est en droit de se demander si ce ministre ne devrait pas démissionner puisqu’il est incapable de nous aider á apporter des solutions pour une réforme profonde du système sanitaire comme le souhaite le président Tebboune.

Est-il raisonnable de laisser en place un ministre qui semble être déjà dépassé par l’épidémie du CoVid19 á un poste crucial de responsabilité pour conduire la dite réforme du système sanitaire tant souhaité par la population?

Comment réussir un saut qualitatif dans le domaine de la santé si un ministre donne en quelque sorte des « consignes de vie « en vue d’une politique anti-nataliste et n’est pas en phase avec l’évolution nécessaire de notre démographie dans le plus grand pays d’Afrique en superficie?

En réalité ,notre ministre de la santé rejoint ainsi nombre de commentateurs politiques en France qui voient dans la démographie « galopante » en Algérie les véritables raisons selon eux de la crise algérienne.

Cette idée reçue leur permet d’opposer l’Algėrie á la Tunisie et au Maroc qui planifient les naissances depuis longtemps encouragés par la France et la communauté européenne pour permettre leur insertion dans leur « économie de marché « .

Non,Monsieur le Ministre, l’enfant reste en Algérie plus une richesse qu’une charge dans le plus grand pays d’Afrique appelé á jouer dans l’avenir un rôle de leadership et non de subalterne comme le souhaite la France en particulier.