Qui aurait pu simplement imaginer cela en Algérie, vingt ans auparavant ?

0
103
L’affaire Bensaada ou la pensée unique du Hirak

Par Tarek Benaldjia

Ce qui est assez significatif et montre l’importance de cette fondation , comme la NED Et le poids de ses membres des Ongistes algériennes, impliqués dans les affaires du pays ,alors qu’ils ne sont pas élus, et qu’ils ne sont soumis à aucun contrôle, rien que cela est très grave !

Des choses que l’on sait beaucoup moins à propos de ces stratèges gardiens de la bête les ONG telles que Freedom House, Canvas, NED, MAK…dont les liens avec le Mossad et la CIA sont un secret de polichinelle dans leurs recherches préparatoires contre l’Algérie avec leurs alliés de l’intérieur revendiquant leur place dans le débat dans les réseaux sociaux notamment aux côtés des acteurs institutionnels et politiques. Des algériens ayant vendu leur âme au diable

Ce n’est pas pour rien, si « le parti d’ingérence interne » « le corridor » essaie aujourd’hui, de se rapprocher de l’islamiste rigoriste « Ali  Benhadj »  connu pour ses positions intransigeantes et djihadistes ! Sinon quel motif peut expliquer cette alliance contre nature ? Sinon ce rapport  suivant lequel Ahmed Bensaada nous résume les missions assignées par la NED aux ONG algériennes qu’elle finance.

Voir l’article Hirak, NED et ONG algériennes du même auteur : https://algerie54.com/2020/06/30/hirak-ong-7/?fbclid=IwAR1jP2NFhMmFflR4HRKUU3uS10WeSDXpNpdQfexaFR_kkPdiVIm7Ohxhowk

La chronique est aussi à conseiller à des personnes habituellement hermétiques aux questions politiques étatsuniennes  et qui trouveront là de quoi comprendre que d’autres pensent pour eux…

Mais ses détracteurs seront bien en peine de nier les documents qu’Ahmed Bensaada dévoile. Documents et informations qui mis bout en bout viennent confirmer les ambitions cachées d’une poignés de mondialiste esclave du néolibéralisme ! Ce plan démoniaque assume ses objectifs mortifères.

Promouvoir l’état de droit, les droits de l’homme et les pratiques de justice transitionnelle enseigné par « la Ned » aux tireurs de ficelles algériennes comme mode de gouvernement, leur permettant ainsi de circuler librement dans les rues, les villes et de décider de la meilleure solution à apporter en fonction des circonstances de la cause et par la même constitue une flagrante collusion entre les pouvoirs de l’exécutif , Judiciaire et le pouvoir économique. D’où l’extension d’une perte de l’indépendance de l’Etat souverain et donc de l’intérêt général.

Ainsi, « La générosité de la NED » ne s’arrête pas là : 36 000$ pour « promouvoir l’état de droit », 30 000$ pour « renforcer les capacités des défenseurs des droits humains en Algérie » et 25 000$ pour « promouvoir l’activisme civique auprès des jeunes marginalisés en Algérie » Sans l’ombre d’un doute  cette bonneté américaine , nous renseigne belle et bien qu’il s’agit d’un programme d’une culture de corruption, slogan politique utilisé lors des scandales du parti républicain de 2006 qui se diverse sur notre société !

Pour ce faire ils comptent sur le choc émotionnel pour que les populations n’aient pas le temps de réfléchir sur le Comment ? Pourquoi ? Et qui sont les vrais coupables ?! Qui plus est, ce maquillage de crime fournit aux auteurs du programme un élément de couverture en bonnes et due formes pour d’autres actions. Ainsi, ils offrent ensuite des solutions sous forme de lois, d’ordres d’exécution ou de mandats politiques, en vue soit d’une réduction d’un amendement, un contrôle des populations comme furent les cas en Egypte, au Yémen, en Libye et en Syrie.

Bien entendu, la presse bien-pensante et docile ne parlera pas de ces choses là ! Et son auteur ne sera pas invité à  présenter preuves et argument lors d’une émission littéraire. Il est bien clair qu’aux yeux de ces médias aux ordres de « la NED » « Ahmed Bensaada », fait figure de conspirationniste !

les parties bloquantes, médias, plumes mensonges et Ongistes « arabesques américaine » au contraire ,  entretiennent la confusion, entretiennent les divisions au sein du peuple, pour éviter la convergence ultime et nécessaire pour dégager le sérail mortifère quant aux vastes opérations de pillage et de dilapidation qu’a connues notre pays, ciblant ses potentiels et ressources économiques et financières.

C’est pourquoi, l’adhésion proclamée des leaders de ces courants aux valeurs pluralistes au nom desquelles s’opère une guerre de propagande a tout lieu d’être mise en doute.

Cet état de fait, est terriblement inquiétant mais il est indispensable pour prendre connaissance de diverses manipulations qui empoisonnent notre existence, et plus encore celle de l’humanité et de nos enfants, sans que nous y prêtions attention.

Au regard des preuves palpables et tangibles, qu’a bien voulu  partager avec nous l’auteur dans ses différents  rapports NED Algérie 2018-2019, nous indique que  nous sommes confrontés à une vague d’intervention secrète vérifiée et vérifiable. Rappelez-vous les interventions onusiennes et celles des puissances européennes à l’époque de la crise qui a secoué l’Algérie durant les années 1990 ! Sinon pourquoi de ce financement en cette période cruciale de l’histoire de l’Algérie ?

Cette fois-ci, leur fourberie  se déroule sans fard ni masque au sein de vastes groupes dits démocratique. Ces groupes doivent faire très attention à ce qu’ils tentent de mettre en œuvre. C’est la raison derrière toutes les mises en garde et les « oppositions et interventions conservatrices de l’institution militaire » Il faut appeler un chat : un chat, et non chercher à dissimuler la réalité : la guerre programmée, irrévocable, à laquelle ce corridor interne, se prépare et qui ne peut être arrêtée doit faire l’objet d’une décision politique courageuse, faute de quoi, nous en paieront le prix fort demain.

Faire un effort de réflexion sur les événements qui nous entourent. Ne pas se laisser lobotomiser par les mass médias et journalistes bloquants qui ont délaissé l’investigation au profit d une information standardisée et orientée.

J’ai espoir que la vérité triomphera car il n’existe d’ombre que par absence de lumière. L’échange d’informations à travers ce site « d’Algérie-54 »permettra d’y parvenir, pour ceux et celles qui veulent savoir qu’est ce qu’il se cache derrière la « NED, vitrine de la CIA américaine », pour comprendre ce qui se trame contre le pays au sein de ces ONG lisez donc ce livre d’Ahmed Bensaada « Qui sont les ténors autoproclamés du Hirak algérien »