Le magazine de l’Histoire d’Algérie « Mémoria » devient hebdomadaire

0
77
Le magazine de l'Histoire d'Algérie "Mémoria" devient hebdomadaire

Le numéro zéro du magazine Mémoria, qui a changé de périodicité, en passant de mensuel à hebdomadaire, et paraîtra dès aujourd’hui mardi, avec une édition dédiée à la célébration du 58ème anniversaire de la fête de l’indépendance nationale.

Ainsi, « Mémoria hebdo » sortira chaque semaine sous format tabloïd de 16 pages, avec des thématiques dédiées aux questions de l’Histoire.

Dans ce numéro expérimental (daté du 7 au 13 juillet), la couverture est frappée du titre « 1962 Indépendance de l’Algérie: une liberté arrachée de haute lutte », sur fond d’une photo des manifestants algériens sortis défiler pour célébrer l’indépendance de leur pays, tandis qu’au bas de la Une figurent les dossiers sélectionnés pour l’occasion, dont le premier sur la guerre de libération avec le portrait de Maxime-Charles Keller : « L’incroyable destin d’un enfant déporté d’Algérie », le second sur l’histoire d’une ville dédié à « Alger, Une capitale au passé millénaire », et le troisième dossier est consacré au thème Fait historique qui porte le titre « Les guillotinés de Barberousse en 1957 ».

Dans une contribution intitulée « Obligation de mémoire et devoir d’histoire », le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Ammar Belhimer, fait observer qu' »en 2020, l’Algérie possède peu d’historiens connus et reconnus, au sens d’études rigoureuses des faits et des événements du passé, d’une construction objective, d’une recherche systématique et d’une exploitation critique des sources ». »Cinquante-huit ans après la sortie du pays de sa longue nuit coloniale, le moment est d’autant plus propice pour travailler à l’émergence d’une école historique algérienne que le pays vit une séquence historique exceptionnelle. Une phase cruciale qui consiste à reconstruire, déconstruire et construire pour mieux bâtir la nouvelle République qui est au cœur du contrat républicain qui repose sur les 54 engagements pour une nouvelle république qui engage le président de la République depuis son élection le 12 décembre 2019″, souligne-t-il.

Dans son éditorial, Ammar Khelifa, fondateur du magazine, précise qu' »aujourd’hui, par devoir patriotique et par obligation civique, et pour mieux répondre à la volonté du président de la République de mettre l’Histoire, son écriture, son enseignement et sa médiatisation au cœur de l’entreprise collective de renforcement du sentiment d’appartenance nationale, Mémoria, mensuel depuis son lancement, devient hebdomadaire ».

Le magazine change de périodicité « pour être plus proche encore de ses lecteurs, mais aussi pour renforcer l’offre médiatique relative à l’Histoire du pays ».

Pour M. Khelifa, « Mémoria, outil pédagogique de l’Histoire et de la mémoire, réceptacle du vécu des acteurs disparus ou encore en vie, se devait d’être au rendez-vous de l’Histoire qui s’écrit et se raconte, en proposant une matière plus dense et des rendez-vous désormais moins espacés avec ses lecteurs ». L’hebdomadaire de l’histoire d’Algérie est vendu à 50 DA.