Décès d’Akram en Belgique: Amar Belani s’explique

0
317
Décès d'Akram en Belgique: Amar Belani s'explique

La mort du jeune algérien Akram Réda Kadri survenu lors de son interpellation par la police à Anvers, prend la tournure de celle de l’américain Floyd, et alimente les discussions en Belgique. L’ambassadeur d’Algérie en Belgique, Amar Belani, n’a pas tardé pour réagir , en indiquant ce mardi qu’il suit de près ses développements , faisant savoir que de nombreux éléments devraient être clarifiés.

https://www.facebook.com/watch/?ref=external&v=1594119704100528

Le diplomate algérien révèle à  la presse belge, affirme que “pour le moment, il est difficile de se prononcer sur l’intervention des agents de police ainsi que sur les conditions exactes dans lesquelles s’est déroulée l’arrestation de notre jeune compatriote Akram”.

Amar Belani ajoute dans ce cadre que  “le visionnage des vidéos, y compris celles qui circulent sur les réseaux sociaux, et leur recoupement avec les résultats de l’autopsie permettront, je l’espère, de faire la lumière sur les quelques zones d’ombre qui entourent cette déchirante affaire”.

Dans le même sillage, la mère d’Akram, Zoulikha Zitouni,  accuse  la police d’Anvers d’avoir assassiné son fils et a mis en ligne une pétition pour réclamer que justice soit faite dans cette affaire.

Il convient de rappeler que , le 19 juillet dernier, une arrestation policière dans le quartier de la gare d’Anvers s’était soldée par le décès du jeune algérien de 29 ans. Une vidéo qui avait été diffusée sur les réseaux sociaux avait suscité l’émoi et l’indignation des internautes.

Pour la police belge, le jeune Akram  se comportait de façon agressive dans un café à la mi-journée.

“Il a agressé des gens, jeté des meubles de la terrasse et est tombé par terre”, avait déclaré dimanche soir le porte-parole de la police, Sven Lommaert.