L’Algérie face aux Think Thank, de la soumission au diktat des néocolons

0
192
L'Algérie face aux Think Thank, de la soumission au diktat des néocolons

Ce n’est pas un secret de polichinelle, le Think Thank  International Crisis  Group  , établi à Bruxelles en Belgique , fief de l’OTAN et de l’Union Européenne n’a jamais établi de rapports reflétant la réalité algérienne, ou révélant les aspirations du peuple algérien, pour l’édification d’un Etat national, échappant au diktat des forces et puissances impérialistes.
Si, on revient à près de trois décennies, on relève que le Think Thank en question n’a jamais établi de rapports fiables sur l’Algérie, excepté la période où l’oligarchie et El Isaba ait réussi à mettre la main sur l’économie algérienne. D’ailleurs, ce dernier rapport est inscrit dans le registre de la propagande médiatique visant à semer la confusion  sur l’efficacité du nouveau plan socioéconomique de relance, initié par les pouvoirs publics algériens, pour en finir avec la politique de la rente, des surfacturations et fuite des capitaux dont les principaux  bénéficiaires sont les Etats européens receleurs.

D’ailleurs, la mise sur orbite de la propagande syndicale, inféodée aux agendas et officines étrangers, via  cet appel d’organisations syndicales » atlantistes » favorables aux ingérences dans les affaires internes des pays, qui rejettent le diktat des organismes financiers internationaux de Bretton Woods ; s’inscrivent dans cette géostratégie d’interdire l’indépendance économique