L’Algérie est la Palestine

0
153
L'Algérie est la Palestine

Par Mehdi Messaoudi

La cause palestinienne a été tout le temps au coeur des algériens, et nos aînés et ancestres l’ont toujours considéré comme une cause algérienne, liée à  la conviction selon laquelle la Palestine est une terre arabe spoliée par la gabegie sioniste et le déni du droit international.
Ceux qui véhiculent les arguments consommés des religions et des confessions, se trompent, car le problème est uniquement lié à la terre qui s’étend du Jourdain jusqu’à la  Méditerranée . Aujourd’hui, on assiste à un nouveau Sikes-Pikot, et une nouvelle déclaration Balfort, avec le deal du siècle, et l’imminente annexion de la Cisjordanie, des régimes fantoches viennent cautionner la trahison de la Palestine, en normalisant avec le régime de l’Apartheid de l’entité sioniste, pour sauver leurs trônes.
Cette trahison a aussi ses alliés dans ce qui est appelé le monde culturel et médiatique du monde arabe , via des psuedo-intellectuels ayant vendu leurs âmes, en contrepartie de quelques dollars.
En Algérie, si la position officielle et populaire sont unanimes à se positionner contre la normalisation avec l’entité sioniste, alliée de la colonisation française, il n’en demeure que des voix et plumes tentent de faire croire que la cause palestinienne ne nous concerne pas. C’est faux et archi faux, car la Palestine et l’Algérie sont des soeurs jumelles et celui qui dit le contraire, n’a qu’à revenir à la foi et convictions de nos parents et grand-parents qui sont tombés dans le champ d’honneur en 1948, et en 1967 et 1973.
Les Boualem Salsal, Kamel Daoud,Anouar Benmalek, Ali Dilem, et récemment Hazem Hadda, ne représentent nullement les convictions du peuple algérien, fidèle à la Palestine et au peuple palestinien. Celles et Ceux qui se portent candidats à l’inquisition sioniste et à la « prostitution intellectuelle » au profit des régimes fantoches favorables à la normalisation avec l’entité sioniste, sont déjà condamnés par l’histoire et le serment de nos glorieux martyrs qui n’ont jamais fait de distinction entre la libération de l’Algérie et celle de la Palestine. A bon entendeur.