Belhimer s’exprime sur la Palestine, la Syrie et la Libye

0
181
Belhimer : Une centaine de sites électroniques d'information sécurisés avant l'été en Algérie

Dans un entretien accordé au journal libanais Al Mayadeen, le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement algérien, Ammar Belhimer réitère le soutien indéfectible de l’Algérie à la cause palestinienne, faisant savoir que l’Algérie ne fait l’objet d’une pression pour normaliser ses relations avec l’Entité sioniste.

Ammar Belhimer annoncera la disponibilité de l’Algérie à abriter un congrès rassembleur des factions palestiniennes, estimant que la décision d’unifier les rangs et les actions revient aux palestiniens. Pour le ministre de la communication, du côté algérien la cause palestinienne est une cause sacrée, et demeure la mère des causes, estimant que l’Algérie dont la position à l’égard de la cause palestinienne est constante, demeure opposée à toute forme de normalisation avec l’Entité sioniste. Concernant un éventuel retrait de l’Algérie de la Ligue arabe, Ammar Belhimer, note que l’Algérie n’est pas favorable, estimant qu’elle a toujours exprimé ses positions en toute franchise et transparence, comme c’est le cas pour la crise syrienne.

« Le temps a donné raison à l’Algérie, dans la mesure, où ses positions sont opposées à l’ingérence dans les affaires des Etats souverains, et favorables au dialogue et aux règlement des conflits par les solutions politiques » indique le ministre.

« L’Algérie n’a cessé de revendiquer la réforme de la Ligue arabe, ses structures et ses mécanismes de fonctionnement pour garantir l’efficacité de ses actions, pour l’intérêt des Etats membres sans exception » ajoute Belhimer. Pour ce qui est de la crise en Syrie, Belhimer note que l’Algérie soutient la légitimité et a à maintes reprises exprimé sa position opposée au gel de l’adhésion de la Syrie à la Ligue arabe. » L’Algérie demeure solidaire avec la Syrie et le Liban, et demeure disposée à aider ces deux peuples frères.
Pour ce qui est de l’intrusion sioniste dans le continent africain, Belhimer note que cela est dû au recul du rôle et de l’efficacité des mouvements de libération du continent, estimant que l’Algérie œuvre dans le concert africain, à défendre les intérêts des peuples africains.
S’agissant du conflit libyen, Belhimer insiste sur la solution pacifique exigée par l’Algérie, et révèle la disponibilité de l’Algérie à accueillir les différentes parties libyennes en Conflit, autour d’une table en vue de trouver une solution politique susceptible de sauver ce pays frère et voisin. « Une solution qui garantira l’unité et la souveraineté de ce pays laminé par l’ingérence étrangère » souligne Belhimer