Jean-Yves Le Drian à Alger: fini le temps du tapis rouge

0
200
Jean-Yves Le Drian à Alger: fini le temps du tapis rouge

Pour sa troisième visite à Alger, depuis l’arrivée au pouvoir d’Abdelmadjid Tebboune, le Chef de la diplomatie française, a été accueilli froidement dans la capitale algérienne.

En l’absence de son homologue algérien, Sabri Boukadoum, il a été accueilli à sa déscente d’avion par l’ambassadeur de son pays et un directeur au ministère algérien  des Affaires Etrangères MAE,sachant qu’il avait été  accompagné d’une forte délégation et d’un groupe de journalistes, et devait animer une conférence de presse à l’issue de ses entretiens avec Boukadoum.

En signe d’opposition à ses positions hostiles à l’Algérie dans les dossiers libyen et malien, les autorités algériennes lui ont signifié que le vendredi est un jour de repos en Algérie.

Sur son compte Twitter , aucune image de sa rencontre avec le président Tebboune juste une photo de sa déclaration à la sortie de Présidence algérienne.

A sa sortie du siège de la présidence algérienne, il s’est contenté de lire déclaration écrite, faute de conférence de presse,  pour  éviter  les questions des journalistes.

Dans sa déclaration, il n’a pas tari d’éloges à l’égard de l’Algérie et du Président Tebboune. Il a indiqué, que sa visite en Algérie marque « la solidité des liens d’amitié » entre l’Algérie et la France, soulignant que « les deux pays ont besoin l’un de l’autre ».

« Nos deux pays ont besoin l’un de l’autre et notre concertation demeure essentielle sur des questions d’intérêt commun », a-t-il déclaré.

« Je suis venu à Alger pour marquer la solidité des liens d’amitié entre nos deux pays. Pour la France, l’Algérie est un partenaire de premier plan en raison des liens humains multiples qui nous unissent par delà la Méditerranée », a-t-il dit, ajoutant que « notre relation est riche et multiple, notamment en matière d’échanges humains, éducatifs, scientifiques, la coopération économique et les enjeux sécuritaires ainsi que les questions régionales ».