Said Chanegriha: Associer les jeunes et la société civile dans le processus de construction de l’Algérie nouvelle

0
88
ssocier les jeunes et la société civile dans le processus de construction de l'Algérie nouvelle

Poursuivant les visites d’inspection aux différentes Régions Militaires, et parallèlement au lancement du programme de préparation au combat au titre de l’année 2020-2021, le Général de Corps d’Armée Chanegriha  Saïd, Chef d’Etat-Major de l’Armée Nationale Populaire, a effectué ce samedi 24 octobre 2020, une visite de travail et d’inspection en 2ème Région Militaire à Oran.

Au début et après la cérémonie d’accueil, le Général de Corps d’Armée Chanegriha Saïd a observé à l’entrée du siège du Commandement de la Région, en compagnie du Général-Major Hadj Laaroussi Djamel   Commandant de la 2ème Région Militaire, un moment de recueillement à la mémoire du feu Moudjahid “Boudjenane Ahmed dit Si Abbas”, dont le siège du Commandement de la Région porte le nom, et a déposé une gerbe de fleurs devant sa stèle commémorative, avant de réciter la Fatiha à sa mémoire et celle de nos valeureux Chouhada.

Au siège du Commandement de la Région,  le Général de Corps d’Armée a tenu une réunion d’orientation avec les cadres et les personnels de la Région, lors de laquelle il a adressé une allocution diffusé à travers toutes les unités de la Région, affirmant que mettre le pays sur la bonne voie requiert impérativement la détermination des priorités. Il est certain que la priorité qui s’impose en cette phase cruciale que vit l’Algérie est celle de la révision de la Constitution soumise au référendum populaire et s’en remettre au peuple qui exprimera sa voix en toute liberté et souveraineté, concernant ses convictions autour des amendements constitutionnels proposés:

” Mettre le pays sur la bonne voie requiert impérativement la détermination des priorités. Il n’y a aucun doute que la priorité, qui s’impose en cette phase cruciale que vit l’Algérie, est celle de la révision de la Constitution soumise au référendum populaire et s’en remettre au peuple qui exprimera sa voix en toute liberté et souveraineté, quant à sa conviction concernant les amendements constitutionnels proposés, visant, plus particulièrement à ancrer l’équilibre des pouvoirs, associer les jeunes et la société civile dans le processus de construction de l’Algérie nouvelle et veiller au respect des droits fondamentaux et des libertés, ceci outre la possibilité de faire participer notre pays, dans le cadre des principes et objectifs des Nations Unies et de l’Union Africaine, dans les missions de maintien de la paix en dehors de nos frontières nationales, et ce, sur décision du Président de la République, Chef Suprême des Forces Armées, Ministre de la Défense Nationale et après approbation des deux tiers des membres des deux Chambres Parlementaires, de façon à nous offrir des alternatives quant à la préservation de nos intérêts stratégiques vitaux.”

Par la suite,  le Général de Corps d’Armée a présidé une réunion de travail, en présence des Directeurs régionaux, des Responsables des Services de Sécurité et des Commandants des Secteurs Opérationnels, lors de laquelle il a suivi un exposé global présenté par le Commandant de Région, portant sur la situation générale en territoire de compétence.