L’Algérie s’offre 14 avions furtifs de cinquième génération Su-57

1
157
L'Algérie s'offre 14 avions furtifs de cinquième génération Su-57

Le site russe Avia.pro, citant Polit Russia annonce ce samedi , que l’Algérie et la Russie se sont parvenus à la conclusion d’un accord de livraison par Moscou de 14 avions furtifs de cinquième génération Su-57.

“Le ministère algérien de la Défense, dans le cadre des négociations avec l’armée russe, est parvenu à un accord sur l’achat des derniers chasseurs russes Su-57 (…). Le contrat correspondant a déjà été signé par les deux parties”, indique le site russe Avia.pro.

Des informations d’achat par l’Algérie, de ce type de chasseurs furtifs de dernière génération, avait déjà été évoquées par les médias internationaux.«Le ministère algérien de la Défense a signé un contrat pour l’achat à la Russie d’environ 14 chasseurs lourds Su-57 de nouvelle génération. Cela fait de l’Algérie le premier client étranger des nouveaux combattants du Kremlin après leur entrée en production en série en juillet 2019», indique Polit Russia, en référence à l’édition américaine de Military Watch.L’achat de chasseurs furtifs Su-57 pourrait permettre à l’Algérie de devenir l’une des meilleures forces aériennes de tout le continent africain, souligne la même source.

Le Su-57 est un avion de combat de 5e génération, le premier développé par la Russie. Il s’agit donc d’un appareil performant à la fois furtif, aérodynamique et doté d’une intelligence artificielle. Autre avantage de taille : la vitesse de l’avion. Il supplante le Rafale français et le F-35 américain, avec une pointe à 2 600 km/h, une vitesse ascensionnelle de 21 000 m/minute et un champ d’action de 1 750 à 1 800 km. Selon le constructeur sa maniabilité en vol est exceptionnelle.

Le ministre russe de la Défense bientôt à Alger

Le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, se rendra bientôt à Alger, pour s’entretenir avec les dirigeants algériens au sujet du renforcement de la coopération militaire entre les deux pays, une visite qui interviendra avant la visite d’Etat qu’effectuera prochainement le président TEbboune, sur invitation de son homologue russe Vladimir Poutine.
Pour rappel,le général des corps d’armée  Saïd Chanegriha, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire (ANP) avait effectué le mois de juin dernier, une visite à Moscou, où il avait abordé avec les responsables russes les moyens propices à la promotion des relations bilatérales entre les deux armées et les deux pays, et au développement de la coopération militaire à travers l’échange d’expériences.

Il convient de rappeler également, que le chef de la diplomatie algérienne Sabri Boukadoum, s’était entretenu ce vendredi avec son homologue russe Serguei Lavrov, sur les questions d’intérêts communs selon l’agence russe Sputnik, sachant que l’Algérie et la Russie avaient signé un traité d’amitié et de coopération en novembre 2002.

 

 

1 COMMENTAIRE