OPA sioniste sur le Maroc

0
108
OPA sioniste sur le Maroc

Le Maroc passe totalement sous le joug du sionisme, et du diktat de l’impérialisme américain, soutenu par les régimes réactionnaires et fantoches des monarchies du Golfe et de la Jordanie, dans le sillage des déclarations du président algérien Abdelmadjid Tebboune, rejetant toute normalisation avec l’ennemi sioniste , qui continue de spolier les terres arabes en Palestine, Liban et Syrie, et poursuit sa politique d’expansion et d’extermination du peuple palestinien.
Les déclarations du président Tebboune, constituent un « Tsunami » au plan sioniste et ce qui est appelé deal du siècle, plus d’un siècle après le plan Sykes-Picot.

Les déclarations de l’unique dirigeant arabe rejetant toute normalisation avec l’entité sioniste, ouvrirent la voie au régime de MBZ d’Abou Dhabi de déclarer implicitement les hostilités à l’Algérie, en procédant à l’ouverture d’un consulat à Layoune occupée, en violation au droit international et aux résolutions du Conseil de Sécurité de l’ONU, sachant que les Emirats Arabes Unis n’a aucun ressortissant dans cette ville sahraouie.

 

La provocation émiratie annonçait la couleur à l’escalade militaire visant l’Algérie, infranchissable malgré les tentatives de détournement du Hirak pour le démantèlement de l’Etat, et les campagnes de dénigrement liées à la gestion de la crise sanitaire liée au Covid-19 et de désinformation ciblant l’ANP, digne héritière de l’ALN, et les hauts dirigeants du pays, dont le président Tebboune. Et l’agression militaire au niveau de la brèche de Guerguerat, à l’encontre de civils sahraouis est une première étape, dans une confrontation entre les peuples libres et les néocolonisateurs et leurs larbins

Le peuple marocain ne supporte plus l’humiliation

La mort du Consul de France à Tanger, liée à sa relation avec Lalla Selma?

La mort suspecte du consul de France à Tanger, François Denis,dans sa résidence au Consulat, et son éventuel lien »intime » avec la princesse Lalla Salma, l’ancienne épouse du monarque marocain, a provoqué une vaste indignation au sein du peuple marocain, qui ne digère plus être une quantité négligeable, rappelant que l’ancien ambassadeur français à l’ONU, Gérard Araud avait déclaré il y a quelques années, » Le Maroc est une «maîtresse avec laquelle on dort toutes les nuits, dont on n’est pas particulièrement amoureux mais qu’on doit défendre».

Scandale des femmes “Mulets”

Cela intervient au moment, où un documentaire largement diffusé évoque les souffrances des femmes marocaines, vivant au -dessous du seuil de la pauvreté, appelées sans humanisme, ni pudeur » femmes-mulets »

Main Basse des lobbys sionistes et néocolonialistes

Evoquant la doctrine du Palais Royal et son armée, il faut bien que préciser, qu’elle a tout le temps considérée l’Algérie, comme ennemie (voir document de l’armée royale marocaine FAR) (file:///C:/Users/hp/Downloads/Pour_une_nouvelle_strategie_de_defense%20integr%20(3).pdf).

La monarchie marocaine est d’ailleurs été l’alliée numéro un de l’entité sioniste dans le monde arabe, comme l’atteste le plan concocté par le défunt Roi Hassan II, avec les dirigeants de l’Entité sioniste pour rapatrier des milliers de juifs marocains à la fin des années 50 et le début des années 60, vers la Palestine Occupée.

 

Hassan II récidivera à l’occasion de la tenue du Sommet arabe de 1967, pour offrir à la bande de Moshe Dayan et Golda Meir, l’enregistrement de la teneur des discussions des Chefs d’Etats Arabes, quelques temps avant la guerre de six jours, ayant permis à cette entité de coloniser des terres arabes en Palestine, Syrie, Egypte, Jordanie et Liban.

 

Le Roi Hassan II du Maroc, Président du Comité Al Qods » (Jérusalem), hôte du premier sommet islamique de l’époque contemporaine (Rabat 1969), apparaît rétrospectivement comme l‘un des grands traîtres à la cause arabe et son long règne de 38 ans (Mars 1961-Juillet 1999) une vaste supercherie, si toutefois sont avérées les révélations contenues dans le livre du journaliste israélien Ronen Bergman « Rise and Kill First : The secret History of Israel’s targeted assassinations », ED. Penguin Random House.

Cela s’ajoutera au rôle prépondérant du Guide des Croyants dans la sortie de l’Egypte du front de la confrontation, vers le front opposé de la soumission au diktat sioniste au nom de la Paix contre la Terre, une notion qui n’a jamais eu lieu, jusqu’à ce jour, pire encore, l’entité sioniste continue de spolier des terres arabes, arrivant même à voyager librement dans les Lieux Saints de l’Islam, à permettre à ses avions de survoler les espaces aériens de plusieurs pays arabes, sans contrainte aucune, et à permettre à ses ressortissants de visiter certains Etats Arabes , sans recours aux visas.
Le regretté monarque marocain jouera un rôle important dans la visite du Raïs égyptien Anouar Al Sadate à Al Qods Occupé, pour présenter ses lettres de créances au diktat sioniste quelques mois après la guerre de 1973, ayant permis aux armées arabes de laver l’affront de la guerre de six jours causée en grande partie par la trahison de la monarchie marocaine.

Une monarchie marocaine qui devient aujourd’hui, un relais de l’entité sioniste grâce au Conseiller de Sa majesté, André Azoulay, colonne vertébrale du pouvoir au Maroc en partenariat avec certains généraux et responsables véreux du Makhzen, trafiquants de drogue, principale ressource financière du régime.
André Azoulay, qui prend bien soin du prince héritier et mineur futur Roi, et qui aura la noble mission de mener ;le peuple marocain dans la corbeille du sionisme et l’inquisition.

Un Guide des Croyants ,sous la coupe du sionisme

 

Le Maroc est réellement un pays de paradoxes, puisque son Roi, qui se donne le titre de Guide des Croyants, et qui prétend être un descendants du Prophète Mohamed QSSL, s’est tu à l’occasion des caricaturistes effensantes de Charlie Hebdo à l’encontre de notre prophète Mohamed QSSL, et du soutien du président français Emmanuel Macron aux provocations contre la communauté musulmane. Pire encore, le locataire du Palais de l’Elysée a envoyé son ministre des Affaires Etrangères Jean-Yves Le Drian, chercher le soutien de “Emir El Mouminine” à ce qui est appelé la liberté d’expression, que Macron ne protège même pas chez lui ( adoption de la loi sécurité globale).

Cela nous rappelle le silence complice de sa Majesté et président du Comité d’El Qods, au sujet du deal du siècle et du transfert de l’ambassade américaine vers la ville sainte, en reconnaissance à la spoliation des territoires palestiniens, confirmant la mort clinique du projet de l’édification d’un Etat palestinien. A bon entendeur.

“Le mensonge finit toujours par se briser sur le mur de la vérité.”