Création de l’Agence nationale d’innovation et de créativité: un nouveau «repère» pour les inventeurs

0
145
Création de l’Agence nationale d'innovation et de créativité: un nouveau «repère» pour les inventeurs

Tout est fin prêt pour la création de l’Agence nationale d’innovation et de créativité. «Le dossier est sur la table du secrétariat général du gouvernement  pour validation», a annoncé, ce lundi, Mme Demmouche-Mounsi  Nedjoua, Directrice générale de l’Agence nationale de valorisation des résultats de la recherche et du développement technologique (ANVREDET).  

S’exprimant dans l’émission l’Invité de la rédaction de la radio Chaine 3, Mme Demmouche-Mounsi  affirme que son agence a déposé un dossier «complet» fixant les missions et les prérogatives de l’Agence conformément aux recommandations du premier ministre.

Cette nouvelle instance qui viendra remplacer l’Anvredet et qui dépendra directement du premier ministère «aura plus de prérogatives et plus de pouvoir de décision», assure l’invitée de Souhila El Hachemi. «Elle [l’Agence] aura un rôle transversal par rapport à tous les ministères, en partant du principe que l’innovation n’est pas spécifique à l’enseignement supérieur mais  ouverture à tous les citoyens porteurs d’idées innovantes», précise-t-elle.

En termes d’objectifs, l’intervenante évoque la nécessité de développer la créativité pour contribuer à l’essor économique national escompté. Elle cite l’impact des innovations sur l’économie notamment par la création de start-up, la réduction des coûts de production et par l’introduction de produits marchands. Cependant, «il ne faut pas exagérer et dire que l’économie algérienne va être sauvée une fois qu’aura concrétisé cette innovation», a-t-elle averti.

Consciente du poids de ce défi, Mme Demmouche-Mounsi insiste sur la nécessité d’actualiser les lois et surtout sur l’implication de tous les acteurs et organismes afin de parvenir à l’élaboration d’une stratégie nationale d’innovation. Elle recommande également «le développement de l’esprit d’entrepreunariat» par le renforcement de la formation des jeunes et des porteurs d’idées innovantes.