RASD: Pretoria conteste les fake news relayés par l’Agence de presse marocaine

0
115
RASD: Pretoria conteste les fake news relayés par l'Agence de presse marocaine

Le gouvernement sud-africain a contesté vigoureusement les fake news diffusés par le site “France 24.news”, relayés auparavant par la MAP, qui attribuaient au président Cyril Ramaphosa de fausses informations concernant la position de Pretoria sur la question du Sahara occidental, affirmant que la position de l’Afrique du Sud dans ce conflit “reste inchangée et inébranlable”.

“Le gouvernement sud-africain s’oppose fermement à ces fake news” et précise que “l’information reprise par France24.news est totalement fausse et déforme fondamentalement la décision prise lors du 14e Sommet extraordinaire de l’UA sur le thème “Faire taire les armes”, tenu dimanche par visioconférence”, indique mardi le Département sud-africain des relations internationales et de Coopération, dans un communiqué. La publication de cette information est “contraire” à la déontologie de l’exercice du journalisme”, a-t-on encore dénoncé de même source, évoquant un article “reflétant les standards les plus bas” de la profession.

Le communiqué a tenu à préciser qu’au contraire, le 14e Sommet extraordinaire de l’UA sur le thème “Faire taire les armes” a exprimé “sa profonde préoccupation” face à l’escalade des tensions militaires survenus à El-Guerguaret, théâtre le 13 novembre dernier d’une agression menée par les forces d’occupation, en violation flagrante du cessez-le-feu.

Il ajoute que le Sommet a exhorté le Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine (CPS) et les chefs d’Etat et de gouvernement, de l’UA, à inviter les deux pays (Maroc-Sahara occidental), tous deux membres de l’UA, à faire face à l’évolution de la situation afin de préparer les conditions de l’autodétermination du peuple sahraoui conformément aux décisions et résolutions pertinentes de l’UA et de l’ONU et aux objectifs et principes de l’Acte constitutif de l’UA.

Le 14e Sommet extraordinaire de l’UA a également invité le secrétaire général des Nations unies à “nommer un envoyé spécial pour le Sahara occidental”, a rappelé la diplomatie sud-africaine, réaffirmant que la position de l’Afrique du Sud sur le Sahara occidental “reste inchangée et inébranlable”, appuyant le droit à l’autodétermination du peuple du Sahara occidental.

Et de poursuivre: “en tant que tel, l’Afrique du Sud est d’avis que l’Afrique ne sera pas libre tant que l’un des Etats membres de l’Union africaine sera soumis à l’oppression et colonisé”.

“L’Afrique du Sud appuie toutes les initiatives de paix de l’Union africaine ou des Nations unies visant à résoudre le conflit du Sahara occidental. La décision du Sommet est une réitération des positions antérieures de l’UA et de l’Afrique du Sud et affirme la coopération entre les deux organisations pour faire face à ce conflit de longue date”, a-t-on conclu dans ce communiqué.