Francois Gouyette, un cadeau empoisonné de Macron ?

0
182
Francis Gouyette, un cadeau empoisonné de Macron ?

L’Establishement français n’a pas dérogé à la règle, en désignant Francis Gouyette, comme ambassadeur de France en Algérie.

La France nomme depuis près de 30 ans des diplomates bien aguerris aux questions de renseignement, de la collecte d’infos et du réseautage au sein de la société civile algérienne, les médias, les syndicats, les partis politiques et le patronat. Ce n’est pas un secret pour personne et ce n’est pas Bernard Bajolet, Bernard Emie et Xavier Driencourt (deux fois ambassadeurs à Alger) devenus, patrons de la DGSE, qui vont nous contredire.

Francois Gouyette et la continuité

Considéré comme persona grata, l’ancien ambassadeur de France à Alger, Xavier Driencourt a été contraint de quitter le territoire algérien, pour éviter le scandale de l’expulsion suite à ses agissements contraires à l’exercice de sa mission. Xavier Driencourt avait tissé des liens avec des réseaux algériens, agents des officines étrangères hostiles à l’Algérie, et s’est donné le droit de s’immiscer dans les affaires internes du pays. Son successeur, François Gouyette, dont certains médias algériens tentaient d’illuminer son image, en évoquant la fibre de la maîtrise de la langue arabe et son mariage à une française d’origine algérienne, s’investirait dans la continuité de la mission de ses prédécesseurs, se trompant grandement de conjoncture, car l’Algérie de l’après 12 décembre 2019, est soucieuse de sa souveraineté et la prise de décisions indépendantes des agendas.

Francois Gouyette, un cadeau empoisonné de Macron ?

L’actuel ambassadeur de France en Algérie, Francis Gouyette est l’un des principaux responsables du chaos libyen. Ce pur produit de la Sarkozy a été de toutes les étapes de la désintégration de la Libye. Nommé par Sarkozy ambassadeur de France en Libye de 2008 à 2011 pour récolter des fonds de chez Kadhafi. D’ailleurs, il a été entendu par la justice française dans le cadre du scandale du financement de la campagne de Nicolas Sarkozy par l’argent libyen. Aujourd’hui, ce diplomate complotiste, personnage incongru de la diplomatie, est l’ambassadeur de France en Algérie.  Gouyette, a été aperçu le 1er novembre 2020, anniversaire du déclenchement de la guerre de libération nationale, en train de se promener dans les rues d’Alger pour se rappeler le paradis perdu par la France coloniale, dont il est un de ses malveillants résidus. Ce personnage, qui cache bien son jeu, a multiplié les rencontres avec les parties qui œuvrent à instaurer un climat de psychose en Algérie. Francois Gouyette, véritable metteur en scènes des chais, a rencontré dans sa résidence, des représentants de médias connus pour être les relais des promoteurs des périodes transitoires. Il aurait  même fait pression sur les médias français, pour qu’ils évoquent, une invraisemblable vacance de pouvoir en Algérie. Cet ambassadeur, serait-il en train de torpiller son président qui œuvre pour une relation apaisée avec l’Algérie ? Ce Francois Goulette, n’a aucune chance de refaire le match qu’il a joué en Libye, car en Algérie, il y a un une harmonie totale entre le peuple, son president et son armée. Le peuple algérien tient plus que jamais à sa stabilité et à son président dont il attend le retour avec impatience…