Vous pouvez vous retourner dans votre tombe, M. Fanon, votre mémoire est bafouée!

0
248
Vous pouvez vous retourner dans votre tombe, M. Fanon, votre mémoire est bafouée!

Les cellules néocolonisées au service du sionisme et du néocolonialisme n’ont pas tardé à applaudir l’annonce de la normalisation des relations entre le Maroc et l’entité sioniste. Si les Algériens demeurent fidèles à leur tradition derrière le peuple palestinien frère, voilà qu’une minorité de pseudo-intellectuels refait surface pour donner aux Algériens des leçons sur les avantages qu’ils peuvent engranger en cas de reconnaissance de l’entité fasciste. Cette entité qui continue d’achever les enfants, femmes et vieillards palestiniens dont leur seul tort est de revendiquer leurs terres spoliées, devant le silence de la communauté internationale, depuis plus de 72 ans.

Aujourd’hui, Algérie54, citera un exemple de cette catégorie de pseudo-intellectuels algériens, navigant dans le giron de la normalisation unilatérale et sans condition. Il s’agit d’Amar Ingrachen propriétaire de la maison d’édition « Frantz Fanon » qui emboîte le pas à Boualem Salsal, Karim Akouche, Ali Dilem, Ferhat Mhenni et autres journaleux ayant voyagé en Palestine occupée. L’individu en question vient de souiller, via un post, la mémoire de « Frantz Fanon » combattant pour la liberté et l’indépendance de l’Algérie, en s’attaquant à la cause palestinienne et à la position constante des Algériens. Ce faisant, il oublie que Frantz Fanon dont son commerce porte le nom, n’était ni musulman, ni arabe, ni autochtone, mais un combattant pour la liberté et le retour de la terre à ses propriétaires.
C’est ce même « éditeur » qui avait insinué, durant le Hirak, que seuls des attentats terroristes perpétrés en Algérie pouvaient forcer le « pouvoir à faire des concessions » (sic).

Alors que d’honnêtes citoyens(nes) marocains (nes) se sentent profondément blessés par la décision de leur roitelet, Ingrachen trépigne de joie à l’idée de normaliser avec les sionistes, en piétinant la mémoire de tous ceux qui ont abreuvé le sol de la Palestine de leur noble sang.

Vous pouvez vous retourner dans votre tombe, M. Fanon, car votre mémoire est non seulement bafouée, mais votre vénérable nom est placardé sur le frontispice d’un éditeur félon!

P.S: Nous laissons à M. Ingrachen le soin d’apprécier l’amour des Algériens pour la Palestine à travers cette vidéo,