Trump a exploité les points faibles des Arabes pour les pousser à la normalisation

0
210

L’administration Trump a utilisé des méthodes se situant entre la “corruption” et le “chantage” afin de pousser des pays arabes à normaliser leurs relations avec Israël, a affirmé samedi, l’ancien membre de l’exécutif de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP), Hanane Achraoui, ajoutant que la reconnaissance américaine de la prétendue souveraineté marocaine sur le Sahara occidental contre la normalisation a été faite dans l’illégalité.

“L’administration américaine a utilisé des moyens non seulement illégaux mais cruels se situant entre la corruption et le chantage et exploitant les besoins ou les points faibles des pays arabes pour les pousser à normaliser leurs relations avec Israël”, a déclaré l’ancien membre de l’OLP lors de son passage sur le media américain Democracy Now, diffusé sur différentes plateformes.

“Le Maroc voulait à tout prix que les Etats-Unis reconnaissent son contrôle sur le Sahara occidental alors qu’aucun autre pays au monde ne l’a fait (…) et que les Nations unies garantissent aux Sahraouis leurs droits à autodétermination”, a-t-elle rappelé, notant que l’administration Trump a commis un acte “illégal contraire aux résolutions de l’ONU et aux engagement des Etats-Unis”.

Elle fera remarquer, au passage, que le peuple marocain ne partage pas la même vision que le régime de son pays au sujet de la question palestinienne. “Le peuple marocain fait partie des peuples qui soutiennent le plus la cause palestinienne”, a-t-elle assuré.

D’autre part, Mme Achraoui a estimé que l’administration Trump “qui fait une course contre la montre pour garantir le plus de privilèges à Israël”, souhaite en faire “une puissance incontournable au Moyen-Orient sur les plans militaire et économique”.

Interrogée au sujet des effets de la normalisation des relations entre Israël avec quatre pays arabes, l’ancienne cadre de l’OLP a estimé que cela confortait Israël dans sa position d’entité ne respectant pas la légalité internationale et commettant des crimes tout en étant appuyée par des complices désormais autres que les Etats-Unis.

“Aujourd’hui, Israël a un tel sentiment d’impunité qu’elle a augmenté la cadence de la construction de ses colonies tout en détruisant de plus en plus les maisons des Palestiniens”, dira-t-elle ajoutant que “l’une des entreprises israéliennes qui fait des affaires avec les Emirats arabes unis est un groupe d’affaires appartenant à des colons israéliens”.

PARTAGER