Plus de 8000 citoyens reçus par la médiation de la République

0
110
Karim Younes : la corruption et la bureaucratie doivent être "combattues inlassablement"

Le médiateur de la République, Karim Younes, a affirmé lundi à Sétif que la médiation de la République a reçu à l’échelle locale et au niveau central plus de 8.000 citoyens depuis sa création.

Lors d’une séance de travail tenue à l’auditorium “Mouloud Kacem Naït Belkacem” de l’université Ferhat Abbas, en marge d’une rencontre d’étude sur “le rôle du médiateur de la République dans la nouvelle Algérie”, en présence d’élus et responsables locaux, Karim Younes a déclaré que le nombre de requêtes reçues et traitées concernant les collectivités locales au niveau d’Alger seulement a atteint à hier dimanche, 912 requêtes. Le rôle des délégués locaux du médiateur de la République consiste à aider au règlement des différends entre le citoyen et l’administration et à protéger les droits des citoyens notamment à la justice, a précisé le médiateur de la République qui a souligné que 106 requêtes ont été reçues et traitées dans la wilaya d’Oran, 78 à Sétif, 78 à Skikda, 74 à Chlef et 68 à Bejaia.

Il a rappelé aussi que son instance élabore actuellement un rapport annuel détaillé qui sera présenté au président de la République, Abdelmadjid Tebboune et distribué au gouvernement et aux walis pour information. Mettant l’accent sur le rôle “axial et fondamental” du médiateur de la République dans la lutte contre la corruption et la bureaucratie avérées, Karim Younes a affirmé qu’il faut “reconnaitre que l’administration souffre de nombre d’insuffisances qui nuisent à l’édification d’une nouvelle Algérie moderne, développée et prospère et constituent une entrave à la concrétisation de l’Etat de droit”.

Il a également estimé que “tous doivent assurer la responsabilité et éliminer tous les fléaux qui empêchent la construction de la nouvelle Algérie afin de poursuivre la marche historique de l’Etat algérien vers un avenir meilleur”.

M.Younes a relevé que le rôle du délégué du médiateur de la République est de faciliter et rapprocher le citoyen de l’administration et doit de ce fait faire montre d’intégrité, de loyauté, de professionnalisme et d’une bonne réputation pour gagner la confiance du citoyen.

L’institution de la médiation de la République, a-t-il dit , est une institution indépendante, accessible, flexible et démocrate dans son travail et doit être efficace dans l’accueil des citoyens, leur écoute, la prise en charge de leurs préoccupations et le règlement de chaque litige entre les citoyens et l’administration.

Le médiateur de la République a inauguré au début de sa visite le siège de la délégation locale du médiateur de la République au centre-ville de Sétif et s’est enquis du bilan de son travail.

Il a par ailleurs, présidé le lancement de la distribution de 80.000 bavettes en milieu scolaire dans les zones d’ombre dont 30.000 pour les écoliers. L’opération a porté aussi sur la distribution de 5.000 tapis de prière, 300 litres de gel alcoolisé et 300 kits médicaux (composés notamment de lunettes, blouses, masques) aux directions de la santé et de la population et de l’action sociale et de solidarité.

A l’école des enfants malentendants de la cité “Djenane”, M. Karim Younes a assisté à la cérémonie de distribution de près de 20 fauteuils roulants et d’appareils auditifs à l’initiative de l’association “Espoir et action” dont la présidente Hezia Rezig a été honorée à l’occasion pour ses efforts au service de cette catégorie sociale.