L’instance de la médiation de la République, une institution indépendante

0
130
Karim Younes : la corruption et la bureaucratie doivent être "combattues inlassablement"

L’instance de la médiation de la République “est une institution indépendante au plein sens du terme” ayant pour mission de faciliter toute mesure garantissant les droits du citoyen, a affirmé mardi à partir de Batna le médiateur de la République, Karim Younes.

Dans une rencontre à la maison de la culture Mohamed Laïd Al Khalifa avec les présidents d’APC, chefs de daïra et membres de l’exécutif local, Karim Younes a indiqué que cette institution, créée en vertu du décret présidentiel 20/45 du 15 février 2020, “dépend directement du Président de la République et œuvre à accompagner et faciliter toute mesure de nature à garantir les droits des citoyens”. Le Président de la République Abdelmadjid Tebboune a décidé après son élection, a-t-il dit, d’instaurer cette institution et de désigner le médiateur de la République et ses délégués locaux “dans l’intérêt du citoyen et dans le cadre de l’édification d’une Algérie juste, égalitaire, équilibrée et constituée de ses multiples franges”.

Les délégués locaux du médiateur de la République, a-t-il ajouté, “ne sont pas des walis, ni des magistrats, ni des avocats, ni des agents administratifs, mais des cadres supérieurs de l’Etat désignés par le Président de la République qui ont leur place et jouissent du respect et de la considération”.

Karim Younes a appelé les délégués locaux du médiateur de la République à l’échelle nationale “à être au service des citoyens, faire preuve d’intégrité et savoir écouter avec patience et discernement”.

“Depuis sa création à ce jour, la délégation de la République a contribué à résoudre de grands problèmes accumulés depuis plusieurs années”, a souligné le  médiateur de la République, considérant, toutefois, que certains secteurs “ne répondent pas aux requêtes qui leur sont adressées”.

Karim Younes a noté en outre que cette rencontre est le résultat des recommandations de la conférence nationale tenue le 17 décembre à Alger ayant préconisé, entre autres, des visites de terrain aux wilayas pour mieux expliquer le concept de médiation et se rapprocher des autorités appelés à consacrer cette démarche.

Le médiateur de la République a rappelé que la médiation “est un des éléments constitutifs des traditions de notre société depuis des siècles, étant le meilleur moyen pour résoudre des différends tout en assumant la mission de promouvoir et consolider les droits de l’homme”.

La visite du médiateur de la République a donné lieu à l’inauguration du siège de la délégation locale de cette instance et à la visite d’un foyer pour personnes âgées, dans la cité Bouakal, où des fauteuils roulants, des couvertures et matelas ont été remis aux pensionnaires et à des associations chargées des personnes aux besoins spécifiques à l’initiative de l’association Espoir et Action de Bab El Oued (Alger).

PARTAGER