Le Trésorier de la wilaya d’Oran, accusé de blocage de l’économie locale

0
65
Le Trésorier de la wilaya d'Oran, accusé de blocage de l'économie locale

Mécontentement, déceptions chez une grande partie d’opérateurs économiques et d’intervenants dans la vie et la cause en est le trésorier de la wilaya d’Oran.

Opérateurs économiques, organismes financiers n’arrivent plus à expliquer le blocage « orchestré » par la fameuse réponse de l’application de « la nouvelle instruction » coïncidant avec le début de l’année en cours. Ainsi au moment où le président Tebboune se réunit avec les confédérations du patronat les rassurant quant à la nouvelle approche d’encouragement d’investissements et de climat d’affaires, à l’égard d’opérateurs nationaux, le trésorier de la wilaya d’Oran fait l’objet d’acerbes critiques d’un nombre important d’opérateurs et intervenants à la vie socioéconomique de la deuxième wilaya du pays.

Pour beaucoup d’opérateurs, le trésorier de la wilaya d’Oran est entrain de paralyser les secteurs les plus vitaux de la wilaya d’Oran en imposant sa façon de gérer le l’organisme du Trésor Public, pénalisant par voie de conséquence, l’économie locale. Ainsi, les opérateurs ,estiment que ce blocage, né d’une mauvaise interprétation de la réglementation, ou de préméditation, occasionnera un retard de paiements des salaires et des fournisseurs de certains organismes comme la CNAS, la CASNOS et la CNR. Parmi les entreprises bloquées, selon Algérie54.com, l’Entreprise de Transport d’Oran ETO, dont le blocage du compte au niveau du Trésor Public se répercutera sur son compte d’exploitation bancaire. L’ETO vient d’être destinataire de rejet des chèques émis.

La corporation des notaires est également pénalisée par « la réglementation » du Trésorier suscitant l’ire des notaires et des citoyens. Ainsi,, aucun versement par les clients ne pourrait être  effectué sous réserves de présenter un numéro de compte bancaire .
Cela intervient au moment, où les pouvoirs publics mobilisent tous les moyens nécessaires pour assurer la liquidité monétaire au niveau des établissements financiers, à savoir les agences bancaires et les bureaux de postes.
Y-a-t-il une volonté délibérée de bloquer la vie socioéconomique à la wilaya d’Oran ?

A bon entendeur