Découverte d’un atelier clandestin de fabrication de psychotropes contrefaits à Oran

0
89
Découverte d’un atelier clandestin de fabrication de psychotropes contrefaits à Oran

Les services de la sûreté de wilaya d’Oran viennent de découvrir un atelier clandestin de fabrication et de contrefaçon de comprimés de psychotropes de type “ecstasy”, dans le cadre d’un réseau criminel composé de 5 personnes, a-t-on appris, mercredi, de ce corps de sécurité.

Cette opération a permis la saisie d’une quantité de 167 comprimés de ce type, ainsi que de produits médicaux, mélangés à des produits chimiques nocifs pour la santé et du matériel de fabrication de la drogue contrefaite, a-t-on fait savoir lors de la présentation de cette affaire à la presse au siège de la sûreté de wilaya.

La Brigade de Recherches et d’Investigations (BRI), relevant du service de wilaya de la police judiciaire est parvenue à découvrir un atelier clandestin de fabrication et de contrefaçon des comprimés de psychotropes de type “ecstasy”, destinés à la commercialisation, a-t-on précisé, ajoutant que l’opération s’est soldée par l’arrestation de 5 personnes, des repris de justice âgés entre 25 et 35 ans.

Selon la même source, l’enquête a été lancée suite à l’exploitation d’informations par la brigade en question, faisant état de l’existence d’un réseau criminel dangereux, dont les membres activent dans le domaine du trafic de psychotropes et utilisent des logements de location pour de courtes périodes en ateliers clandestins, afin d’éviter d’être détectés.

Suite à la surveillance des personnes impliquées dans cette affaire, les enquêteurs ont réussi à les identifier et le lieu où ils se trouvaient, a-t-on fait savoir, soulignant qu’une perquisition a été effectuée au domicile loué par les suspects, après autorisation du procureur de la République du tribunal de Fillaoucen.

La perquisition du logement en question a permis la découverte ces produits prohibés, notamment des moules imitant la forme du comprimé d’origine et les outils de peinture, a-t-on indiqué, ajoutant que deux véhicules servant au transport et à la commercialisation des psychotropes ont été saisis, ainsi qu’une somme de 24.000 dinars issue des revenus de la vente de la drogue contrefaite.

Après les procédures d’usage, les 5 suspects seront présentés devant la justice, a-t-on conclu.