Boumzar lance le projet d’agent monétique agréé

0
80
Boumzar lance le projet d’agent monétique agréé
 Le ministre de la Poste et des Télécommunications, Brahim Boumzar, a procédé, dimanche, à partir de Médéa, au lancement du projet d’agent monétique agréé, un outil d’intégration des startups et des micro-entreprises dans le modèle économique d’Algérie poste.
Le lancement de ce projet, qui intervient à la veille de la célébration de la Journée panafricaine des postes, s’inscrit, selon le ministre, dans  une démarche tendant au développement du paiement commercial de proximité, l’aide à la création de petites entreprises prestataires de services et l’adaptation à une conjoncture économique, dominée par le commerce électronique, a-t-il souligné, lors d’une cérémonie organisée au pôle universitaire de Médéa.
L’agent monétique agréé, considéré comme un nouveau maillon dans la chaine de fonctionnement d’Algérie Poste, aura pour mission, en sa qualité de prestataire de service, la commercialisation, la distribution, assurant également le service après-vente des terminaux de paiement électroniques (TPE) au profit des commerçants et opérateurs économiques qui optent pour le paiement électronique.L’activité et l’exercice de ces agents  monétiques agréés sera soumise à une évaluation régulière afin de s’assurer de la performance et de la qualité des prestations fournies, et un dispositif a été mis en place pour garantir la continuité du service et préserver les emplois de l’encadrement technique employé par ces startup ou micro-entreprises, en cas de défaillance ou de retrait d’agrément, a expliqué Hadj Ahmed Benyoub, cadre central à la direction générale d’Algérie Poste, au cours de la présentation de ce projet.Le ministre de la Poste et des Télécommunications avait inspecté, en marge de cette cérémonie, le bureau de Poste “Ould Imam” à Médéa, où il s’est enquis des conditions d’accueil des citoyens et du travail du personnel d’Algérie Poste.Il a également inauguré  un nouveau bureau de poste à la cité “15 Décembre”, périphérie ouest de Médéa, avant de donner le coup d’envoi des travaux de raccordement de la cité “Ain-Djerda”, dans la commune de Draa-Smar, ouest de Médéa, au réseau FTTH.

Dans le même cadre,Brahim Boumzar, annonce l’acquisition “prochaine” d’une quantité “importante” de distributeurs automatiques de billets, en vue de résorber le déficit enregistré actuellement à travers de nombreux bureaux de poste.
Le parc d’appareils de distribution automatiques de billets “doit être renforcé de sorte à pouvoir faire face à la forte demande exprimée par les clients d’Algérie poste et parvenir, ainsi, à atténuer la pression sur les bureaux de poste et leurs permettre d’assurer d’autres prestations, toutes aussi importante que le retrait d’argent”, a expliqué le ministre, en marge de sa visite d’inspection et de travail dans la wilaya.Interrogé par l’APS sur l’opportunité ou non d’étendre l’infrastructure d’accueil d’Algérie Poste, le ministre a estimé que, pour des raisons pratiques et économiques, il est préférable d’orienter les efforts du secteur vers les sites immobiliers d’envergure et les cités d’habitations à forte densité de population, en les dotant de bureaux de poste, au lieu de programmer des bureaux de poste dans des zones peu peuplée, a-t-il indiqué.S’agissant du projet de création d’une banque postale, M. Boumzar a précisé que son département “est entrain d’étudier la faisabilité de ce projet”, assurant que “la réflexion portera sur les meilleurs moyens d’aboutir à un modèle approprié aux conditions socio-économiques du pays”.Le ministre a fait part, dans un autre contexte, de la prise en charge, sur le fonds du service global du ministère de la Poste et des Télécommunication, de l’infrastructure de base (téléphone et internet) d’une cinquantaine de zones d’ombre de la wilaya, alors qu’un financier, impliquant différents partenaires économiques, permettra de prendre en charge une trentaine d’autres zones d’ombre, a fait savoir le ministre.