Kamel Daoud confirme son statut de néocolonisé

0
187
Kamel Daoud confirme son statut de néocolonisé

Finies les hésitations, Kamel Daoud vient de confirmer son statut de néocolonisé et de réitérer sa déclaration » d’amour et de fidélité » au locataire du Palais de l’Elysée, Emmanuel Macron.
Ce samedi, Kamel Daoud a publié une tribune dans le très controversé et hostile média Le Point, intitulée « France-Algérie : que faire si on arrête la guerre ? » dans laquelle, il prend la défense du président français Emmanuel Macron, prêtant assistance à Benjamin Stora dont le rapport confirme ses préjugés néocolonialistes à l’égard de l’Algérie.

Le disciple de BHL, évoque l’éthos des uns et des autres, excellant dans le pathos, oubliant de facto le logos, qui prouve que les algériens étaient les agressés, et la France coloniale l’agresseur et le génocidaire. Sur ce registre, il faut bien souligner que les algériens de 1830, n’ont adressé aucune invitation à l’occupant et ne cherchaient nullement à être colonisés au nom de la civilisation, comme le fait bien aujourd’hui Kamel Daoud, détenteur depuis quelques mois de la nationalité française.

Les mensonges de Macron et les élucubrations de Stora

Kamel Daoud devra savoir que le candidat Macron avait reconnu lors de son passage à Alger en 2017, que le colonialisme français en Algérie était un crime contre l’humanité avant de revenir sur ses déclarations suite aux critiques des nostalgiques de l’Algérie française.
Le même Macron devenu président, compare les atrocités coloniales en Algérie à la Shoah, en janvier 2020, lors d’une déclaration à l’issue d’une visite effectuée en territoires palestiniens occupés.

Dans la même orbite, Benjamin Stora tente depuis des lustres à diminuer du standing de la révolution algérienne, son impact et les sacrifices du peuple algérien, en nous révélant le chiffre de 400 mille victimes au lieu de un million et demi de martyrs, idem pour les victimes des massacres du 8 mai 1945, en se contentant d’un chiffre qui ne dépassait pas les 2000 victimes

Les algériens ont vaincu le colonialisme

Comme nous l’avons déjà souligné, les algériens ne mendient nullement les excuses ou la repentance de l’ancien colon, mais exigent la restitution de leurs archives volés, la restitution des crânes de leurs martyrs et leur patrimoine pillé.
Le peuple algérien est la référence et non Benjamin Stora ou Emmanuel Macron, l’histoire sera écrite par les algériens qui ont réussi à arracher leur liberté grâce à ce lourd tribut de sacrifices de ses fils.