Avant-projet de loi électorale: « une sincérité politique d’un système qui a besoin de faire sa mutation »

0
51
Avant-projet de loi électorale: « une sincérité politique d’un système qui a besoin de faire sa mutation »

Abordant l’avant projet de la loi électorale, l’analyste politique, Brahim Zitouni estime que cette réforme traduit «l’ambition du législateur de crédibiliser les élections », tout en signalant des contraintes objectives de la concrétisation d’une telle volonté.      

S’exprimant dans l’émission l’invité de la rédaction de la radio Chaine 3, M. Zitouni atteste que le texte est « démocratique dans son essence » et « répond aux normes universelles ».

« Il n’empêche, souligne-t-il, la crédibilité de ce scrutin sera impactée par la crise pandémique qui plombe toute initiative, la crise économique et surtout la faiblesse des élites politiques qui n’est que le reflet de la faiblesse de la société civile en Algérie ».

L’analyste revient également sur les nouvelles dispositions tendant à la fois à garantir la parité homme/femme, à accorder la place aux jeunes et aux universitaires. Pour lui, cette démarche ne répond pas à un souci de conformité avec la Constitution, mais exprime la volonté du législateur de s’appuyer sur les « catégories sociales, les plus radicalement engagées dans le hirak contre la rente pétrolière ». C’est là, déclare-t-il, « une sincérité politique d’un système qui a besoin de faire sa mutation ».

Pour les prochaines joutes électorales, M. Zitouni s’attend, plutôt, à l’apparition « d’une scène politique fragmentée ». Il considère cette donne comme inévitable d’autant qu’on est « en début d’un processus », mais aussi comme une base indispensable pour « la construction de l’Algérie nouvelle ».

« C’est tout à fait normal en début de processus, dit-il, il ne faut pas en avoir peur (…) avec la maturation de la vie démocratique il y’aura inévitablement des consolidations et la formation d’alliances et de partis politiques qui permettront d’enraciner la démocratie dans la vie politique Algérienne ».

Mettant en garde contre la logique de boycott qui, d’après lui, risque de conduire les partis d’opposition à l’isolement, M. Zitouni salue la sincérité du président de la République et appelle l’ANIE à concrétiser cet engagement en confortant les exploits réalisés durant les deux dernières opérations de vote.